20.09.2020 à 15:33

BiélorussieLes manifestations se poursuivent à Minsk

Plusieurs dizaines de milliers de manifestants ont défilé dimanche dans les rues de Minsk au lendemain de l’arrestation de nombreux membres de l’opposition.

Des images ont montré samedi des officiers de police portant sans ménagement certaines manifestantes jusqu’à des fourgons pénitentiaires.

Des images ont montré samedi des officiers de police portant sans ménagement certaines manifestantes jusqu’à des fourgons pénitentiaires.

Keystone

Des dizaines de milliers de personnes étaient rassemblées dimanche à Minsk, au Bélarus, pour une nouvelle marche de protestation contre la réélection du président Alexandre Loukachenko, a constaté un journaliste de l’AFP. La ville est sous haute surveillance policière

Vêtus de rouge et de blanc, les couleurs de l’opposition, les protestataires défilaient sur l’avenue des Vainqueurs et se dirigeaient en milieu d’après-midi vers le palais de l’Indépendance, la résidence d’Alexandre Loukachenko, dans le nord-ouest de la capitale.

La ville est sous haute surveillance policière, au lendemain de l’arrestation brutale de centaines de manifestantes. Des appels à protester dans d’autres villes du pays ont été diffusés sur les réseaux sociaux.

Chaque dimanche

Depuis la réélection contestée d’Alexandre Loukachenko, le 9 août, des manifestations d’une ampleur historique se tiennent chaque dimanche pour exiger le départ du chef d’État, au pouvoir depuis 26 ans.

Samedi, la police a dispersé brutalement une manifestation de femmes: selon la porte-parole du Ministère de l’intérieur, Olga Tchemodanova, 415 personnes ont été arrêtées à Minsk, et 15 dans d’autres villes, pour participation à des «manifestations non autorisées».

Au total, 385 d’entre elles ont déjà été libérées, selon cette source, qui a menacé de poursuites pénales les participants d’autres rassemblements de ce type.

Des images ont montré des officiers de police portant sans ménagement certaines manifestantes jusqu’à des fourgons pénitentiaires.

«Escalade des violences»

Le nombre d’arrestations samedi ayant été bien supérieur que lors d’une manifestation semblable la semaine précédente, le Conseil de coordination de l’opposition a mis en garde contre «une nouvelle phase dans une escalade des violences contre des manifestants pacifiques».

La militante Nina Baguinskaïa, 73 ans, devenue une figure du mouvement contre le président Loukachenko, a notamment été interpellée, avant d’être rapidement relâchée.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!