17.05.2017 à 09:07

Les marchés s'inquiètent des déboires de Trump

Etats-Unis

Le dollar fléchit et les marchés doutent. Donald Trump aura-t-il les ressources nécessaires pour mener sa politique économique?

par
Pascal Schmuck, Zurich
1 / 150
Les démocrates américains ont franchi un cap dans leurs enquêtes visant le président Donald Trump, en les faisant rentrer officiellement dans le cadre d'une procédure de destitution. (Jeudi 12 septembre 2019)

Les démocrates américains ont franchi un cap dans leurs enquêtes visant le président Donald Trump, en les faisant rentrer officiellement dans le cadre d'une procédure de destitution. (Jeudi 12 septembre 2019)

Keystone
La démocrate Ilhan Omar a déclaré aux journalistes que Donald Trump était «fasciste». (Jeudi 18 juillet 2019)

La démocrate Ilhan Omar a déclaré aux journalistes que Donald Trump était «fasciste». (Jeudi 18 juillet 2019)

Keystone
La Chine a annoncé, en pleine escalade de la guerre commerciale avec Washington, avoir infligé une amende anti-monopole de 23,3 millions francs à une co-entreprise du constructeur automobile américain Ford. (Mercredi 5 juin 2019)

La Chine a annoncé, en pleine escalade de la guerre commerciale avec Washington, avoir infligé une amende anti-monopole de 23,3 millions francs à une co-entreprise du constructeur automobile américain Ford. (Mercredi 5 juin 2019)

Keystone

Le vent est-il en train de tourner sur les marchés, très bien disposés jusqu'à présent envers Donald Trump? Premier indice, le dollar ne cesse de perdre de la valeur en raison des tumultes politiques aux Etats-Unis.

Le WSJ Dollar Index a connu sa cinquième séance de baisse, renouant avec ses niveaux de novembre, souligne le Wall Street Journal. Le partage d'informations confidentielles avec la Russie et les rebondissements autour du limogeage du directeur du FBI James Comey assombrissent l'humeur des investisseurs.

L'incertitude est de retour

Autre indicateur, les «futures» des bourses américaines, qui indiquent les tendances à venir, que ce soit le Dow Jones, le S&P 500 ou encore le Nasdaq, se mettent également à piquer du nez, en raison des doutes croissants sur la capacité du locataire de la Maison-Blanche à pouvoir mener à bien son agenda de croissance.

La période d'euphorie, qui a vu l'indice principal de la Bourse américaine, le Dow Jones Industrial Average (DJIA), dépasser le seuil symbolique des 20'000 points, semble donc bel et bien terminée. La tendance est devenue nettement plus hésitante ces dernières semaines.

La fin de la politique Trump?

«Les investisseurs s'inquiètent d'une possible procédure de destitution aux Etats-Unis, une probabilité qui a bondi après la parution de l'article du New York Times», a expliqué Naeem Aslam, analyste en chef chez Think Markets. «Si cela devait arriver, nous pouvons dire adieu à la politique d'inflation de Donald Trump.»

Le président américain voulait en effet stimuler l'économie américaine avec sa politique d'investissement dans les infrastructures, ce qui aurait produit à terme l'inflation. Et mis à mal le secteur des emprunts, les fameux Bonds américains, devenus du coup moins intéressants.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!