Actualisé

UkraineLes membres de la Croix-Rouge arrêtés à Donetsk sont libres

Des membres de la Croix-Rouge, dont une personne de nationalité suisse, ont été retenus quelques heures à Donetsk dans l'est de l'Ukraine.

Les activistes restent mobilisés à Donetsk.

Les activistes restent mobilisés à Donetsk.

Keystone

Plusieurs membres de la Croix-Rouge, parmi lesquels un Suisse, ont été retenus pendant sept heures par des miliciens pro-russes à Donetsk, dans l'est de l'Ukraine. L'un d'eux a été passé à tabac, a annoncé samedi une représentante de l'organisation à Kiev.

«Ils ont été libérés à deux heures du matin. L'un d'eux a été sévèrement battu», a déclaré Irina Tsariouk. Un membre de la Croix-Rouge internationale qui serait de nationalité suisse figurait parmi eux.

Un représentant de la «République populaire de Donetsk» instaurée unilatéralement par les séparatistes a confirmé leur arrestation, précisant qu'ils étaient soupçonnés d'espionnage.

Médicaments emportés

Le Novosti Bonbassa précise que les miliciens ont emporté de grandes quantités de médicaments.

Au siège genevois de la Croix-Rouge, on signale seulement qu'un «incident s'est produit la nuit dernière». Sur son site internet, l'organisation précise que des médicaments avaient été livrés le 7 mai à l'antenne de Donetsk en vue de leur distribution. D'intenses combats entre séparatistes et forces gouvernementales ont éclaté ces derniers jours dans la région.

(afp-ats)

Votre opinion