Actualisé 12.06.2012 à 18:29

Hôtellerie suisseLes milieux touristiques approuvent l'initiative Weber

Les milieux du tourisme sont d'accord avec l'initiative Franz Weber. Mais ils demandent quelques adaptations, dont la possibilité de transformer des hôtels non rentables en appartements de vacances.

Christophe Juen: «Un hôtel rentable et bien dirigé n'a aucune raison d'affecter ses bâtiments à un autre usage.»

Christophe Juen: «Un hôtel rentable et bien dirigé n'a aucune raison d'affecter ses bâtiments à un autre usage.»

ARCHIVES, Keystone

Des paysages intacts contribuent à attirer les touristes. Les milieux du tourisme sont donc pour l'essentiel d'accord avec l'initiative Franz Weber visant à protéger le paysage des constructions trop envahissantes. Mais le projet d'ordonnance du Conseil fédéral nécessite quelques adaptations, dont la possibilité de transformer des hôtels non rentables en appartements de vacances.

La Fédération suisse du tourisme (FST) et "hotelleriesuisse" ont présenté mardi leur prise de position sur le projet d'ordonnance du Conseil fédéral relatif à l'initiative Franz Weber sur la limitation de la construction de résidences secondaires.

Flou juridique

Le succès de l'économie touristique repose sur l'attrait des destinations, a rappelé Dominique de Buman, président de la FST. Mais pour le conseiller national fribourgeois, le projet d'application laisse quelques questions ouvertes comme le sort des demandes d'autorisation de construire déposées entre le 11 mars dernier, date de l'acceptation par le peuple de l'initiative Weber, et la fin de l'année en cours. "Ce flou juridique paralyse l'économie".

Christoph Juen, patron d'"hotellerie suisse" a relevé "la nécessité vitale de maintenir la possibilité de transformer des hôtels existants non rentables en résidences secondaires", ou appartements de vacances, et d'envisager un changement d'affectation. "Des hôtels à l'abandon, voilà la pire des choses qui pourrait arriver au tourisme". La distinction entre hôtellerie et parahôtellerie ou appartement de vacances est en effet trop floue, selon de Buman.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!