Publié

ItalieLes morceaux d'une église italienne retenus par les carabiniers

Un artiste italien a démonté une église italienne du XIXe siècle afin de la reconstruire devant le Moma à New-York.

AFP

Les morceaux d'une église du sud de l'Italie, démontée par l'artiste Francesco Vezzoli pour être reconstruite devant le Moma, célèbre musée d'art contemporain new-yorkais, sont bloqués par les carabiniers dans un port italien, a appris l'agence italienne Ansa.

La jolie petite église de Montegiordano, construite à la fin du XIXe siècle et désacralisée, avait été soigneusement empaquetée, morceau par morceau. Les onze containers qui attendaient leur départ pour les Etats-Unis dans le petit port de Gioia Tauro, ont été placés sous séquestre par les carabiniers, sur requête du parquet de Palmi (sud de l'Italie), a appris Ansa.

Le délit supposé est celui de tentative d'exportation illégale d'un bien culturel. De même les vestiges de cette église restés sur place à Montegiordano ont été aussi mis sous séquestre. L'église reconstruite devait figurer dans la cour du Moma Ps1, l'un des plus grands musées d'art contemporain au monde.

Permis en règle?

Pour Francesco Vezzoli, 42 ans, l'un des artistes contemporains italiens les plus en vogue, ce démontage s'inscrit dans un projet baptisé «Trinité», sur «Art, religion et glamour», en collaboration avec le musée new-yorkais et ses équivalents à Los Angeles (le Moca) et Rome (le Maxxi).

L'affaire a suscité du remue-ménage du côté des habitants de Montegiordano, qui ont demandé l'intervention des autorités locales chargées de la protection du patrimoine. L'artiste avait assuré récemment au quotidien Corriere della Sera «avoir tous les permis en règle, alors que les travaux sont en cours depuis six mois».«L'église était perdue dans un champ de broussailles et je l'apporte au Moma Ps1, c'est quand même mieux non?», avait déclaré Vezzoli.

(AFP)

Votre opinion