Football: Les notes des Suisses contre Andorre
Publié

FootballLes notes des Suisses contre Andorre

Découvrez les notes de nos envoyés spéciaux après la victoire de la Suisse à Andorre-la-Vieille.

par
Florian Müller
Andorre-la-Vieille
1 / 14
Roman Bürki: 5. Le gardien du Borussia Dortmund n'a pas eu grandchose à faire. Pour une fois, il aurait mieux été bien au chaud sur le banc. Le fond de l'air andorran y aurait été moins rigoureux. Il s'est déconcentré en fin de match.

Roman Bürki: 5. Le gardien du Borussia Dortmund n'a pas eu grandchose à faire. Pour une fois, il aurait mieux été bien au chaud sur le banc. Le fond de l'air andorran y aurait été moins rigoureux. Il s'est déconcentré en fin de match.

Michael Lang: 6. Généreux et juste. Son excellente entente avec Shaqiri sur le flanc droit laisse songeur. Jusqu'à quand seratil encore barré par Stephan Lichtsteiner? On ose prudemment prendre le pari: d'ici au Mondial 2018, il aura fait son trou.

Michael Lang: 6. Généreux et juste. Son excellente entente avec Shaqiri sur le flanc droit laisse songeur. Jusqu'à quand seratil encore barré par Stephan Lichtsteiner? On ose prudemment prendre le pari: d'ici au Mondial 2018, il aura fait son trou.

Fabian Schär: 6. Il a transformé le penalty litigieux sans forcer. Un match facile, d'abord aux côtés de Klose puis d'Elvedi, changement de repère qui ne l'a guère perturbé. Andorre n'est pas un révélateur pertinent pour parler d'un statut de patron.

Fabian Schär: 6. Il a transformé le penalty litigieux sans forcer. Un match facile, d'abord aux côtés de Klose puis d'Elvedi, changement de repère qui ne l'a guère perturbé. Andorre n'est pas un révélateur pertinent pour parler d'un statut de patron.

La Suisse a marqué deux fois (Schär, Mehmedi) contre Andorre avant de trembler dans les dernières minutes suite au but de Martinez. Grâce à ces trois nouveaux points, l'équipe de Vladimir Petkovic conserve la tête du Groupe B.

Votre opinion