Session: Les nouvelles centrales nucléaires resteront interdites
Publié

SessionLes nouvelles centrales nucléaires resteront interdites

Le Conseil des États a balayé la motion d’un sénateur UDC qui demandait de modifier la loi sur l’énergie nucléaire afin de rendre à nouveau possible la construction de nouvelles centrales.

par
Christine Talos
Les sénateurs ont refusé la possibilité de construire un jour de nouvelles centrales. 

Les sénateurs ont refusé la possibilité de construire un jour de nouvelles centrales. 

20min/Marco Zangger

La construction de nouvelles centrales nucléaires restera interdite. Le Conseil des États a balayé par 24 voix contre 8 la motion de Hansjörg Knecht (UDC/AG) qui aurait voulu modifier la loi sur l’énergie nucléaire afin de rendre à nouveau possible un jour la création de nouvelles centrales.

Juste lever l’interdit

«Le risque d’une pénurie d’électricité existe, en particulier en hiver. Vouloir la couvrir par des importations et se mettre ainsi à la merci des pays exportateurs serait désastreux pour la sécurité de notre approvisionnement. Il faut au contraire tout faire pour rendre celui-ci aussi indépendant que possible. Et la solution passe par le nucléaire», estime l’Argovien.

Mais il a précisé: «Ma motion ne réclame par la construction de nouvelles centrales.» Le sénateur souhaite juste lever l’interdit à leur encontre «de sorte que la construction de centrales nucléaires de pointe puisse être considérée à terme comme une option susceptible de garantir l’approvisionnement en électricité pour les décennies à venir». Et d’ajouter: «Et si un jour on décidait de construire une nouvelle centrale, le peuple devrait de toute manière se prononcer.» Aucun sénateur, même dans les rangs UDC, n’est venu défendre cette position.

Ne pas revenir sur la décision du peuple

Pour sa part, le Conseil fédéral était également opposé à la motion. La ministre Simonetta Sommaruga a rappelé que le peuple suisse s’était prononcé en faveur de la sortie progressive du nucléaire en mai 2017. En outre, les centrales existantes peuvent être exploitées aussi longtemps qu’elles sont sûres, contrairement à ce qui a été décidé en Allemagne, a-t-elle rappelé. De plus, si la construction de nouvelles centrales est interdite, la recherche dans le domaine de l’énergie nucléaire demeure quant à elle possible et continue à bénéficier d’un soutien.

Le gouvernement ne voit donc aucune raison de revenir sur la décision du peuple. Dans sa réponse écrite au motionnaire, il rappelle que pour assurer l’approvisionnement en électricité de la Suisse, il a d’ores et déjà pris un large éventail de mesures, comme la loi relative à un approvisionnement en électricité sûr reposant sur des énergies renouvelables. En outre, il entend simplifier et accélérer les procédures d’approbation des plans et d’autorisation pour les installations les plus importantes exploitant la force hydraulique ou l’énergie éolienne et favoriser le développement du photovoltaïque. Il a mis en consultation un projet de loi en ce sens lors de sa séance du 2 février 2022.

SuisseEnergie est satisfaite


Votre opinion

1 commentaire