Coronavirus – Les nouvelles infections «doublent toutes les deux semaines»
Publié

CoronavirusLes nouvelles infections «doublent toutes les deux semaines»

Virginie Masserey et Rudolf Hauri ont fait un point sur la situation pandémique en Suisse et les mesures en place. La priorité est donnée à la semaine nationale de vaccination.

par
Angelica Zermatten
Le début de la conférence de presse

Le début de la conférence de presse

Capture d’écran/YouTube

Depuis mi-octobre, il y a en Suisse une augmentation de nouvelles infections de coronavirus. «Elles doublent toutes les deux semaines» a déclaré Virginie Masserey, cheffe de la section «Lutte contre les infections» de l’OFSP en ouverture de la conférence de presse qu’elle tenait avec Rudolf Hauri, président de l’Association des médecins cantonaux.

Annonçant que 2986 cas avaient été enregistrés ce mardi, elle a souligné que le nombre d’admissions à l’hôpital n’augmentait pas aussi rapidement que celui des nouveaux cas. «La situation dans les soins intensifs est stable, avec un taux d’occupation de 74%», a-t-elle encore précisé.

Elle a poursuivi par la vaccination. «75% des adultes sont vaccinés. Si cela semble beaucoup, cela veut surtout dire qu’un quart des adultes ne le sont pas», nuance-t-elle. Une situation qui reste problématique car parmi eux «seuls 6% sont immunisés sans avoir été vaccinés». Ce qui fait que près d’un million de personnes en Suisse sont toujours sans protection.

Rappelant que le virus «circule vite parmi la population», elle a affirmé que la vaccination est «la meilleure manière d’augmenter l’immunité de la population». Soulignant ensuite que la semaine nationale de la vaccination est actuellement centrale, elle a félicité les cantons pour leur «grande créativité dans la mise en œuvre de celle-ci».

Rudolf Hauri pour sa part a souligné que cette Semaine nationale de la vaccination offrait la possibilité «de se faire vacciner pratiquement partout» en Suisse et de répondre aux questions que se pose la population. Il a conclu en expliquant qu’il était «possible de se faire simultanément vacciner contre la grippe et contre le coronavirus».

Vaccins de rappel pas urgents à court terme

Quand un journaliste leur a demandé pourquoi la vaccination de rappel n’avait pas encore commencé. Virginie Masserey a répondu qu’ils devaient se préparer et réunir des informations pour les professionnels. «Avec un délai d’exécution de deux semaines, nous sommes sur la bonne voie» a-t-elle ajouté en précisant que «la priorité est maintenant la semaine de vaccination et il est acceptable d’attendre un peu». Rudolf Hauri a, lui, affirmé que la Suisse était dans les temps.

Votre opinion

152 commentaires