Hôtellerie: Les nuitées en Suisse ont reculé de 0,6%
Actualisé

HôtellerieLes nuitées en Suisse ont reculé de 0,6%

L'hôtellerie suisse a enregistré un recul modéré au premier semestre 2015, malgré le choc du franc fort qui déploie ses effets depuis six mois.

La France, l'Italie, les Pays-Bas et la Belgique enregistrent également des reculs.

La France, l'Italie, les Pays-Bas et la Belgique enregistrent également des reculs.

ARCHIVES, PHOTO D'ILLUSTRATION, Keystone

Les nuitées ont diminué de 0,6% en rythme annuel à 17 millions d'unités. La baisse est due aux visiteurs étrangers: leurs nuitées ont fléchi de 1,9% à 9,3 millions. Les hôtes indigènes affichent en revanche une hausse de 0,9% à 7,7 millions d'unités, selon les chiffres publiés mardi par l'Office fédéral de la statistique (OFS).

Les visiteurs du continent européen, en particulier, ont boudé la Suisse avec un repli de 522'000 unités (-8%). L'Allemagne accuse une baisse de 198'000 nuitées (-9,1%), soit le plus grand recul absolu de tous les pays de provenance.

Impact du franc fort

La France, l'Italie, les Pays-Bas et la Belgique, pays de la zone euro, enregistrent également des reculs. L'abandon du taux plancher de l'euro par la Banque nationale suisse (BNS) à la mi-janvier et l''appréciation du franc qui a suivi ont probablement eu une influence sur ces résultats, estime l'OFS dans son communiqué.

La Russie a de son côté plongé de 95'000 unités (-30,8%), le pays ayant subi une forte dévalorisation de sa monnaie dans le sillage de la crise ukrainienne. Le Royaume-Uni accuse également une baisse (-2%).

Forte demande asiatique

L'hôtellerie helvétique a en revanche pu profiter de la forte demande du continent asiatique ( 16,1%). La Chine a généré 135'000 nuitées supplémentaires ( 32,9%), soit la plus forte hausse de tous les pays de provenance.

L'Inde ( 26,7%), la Thaïlande ( 35%) et la Corée du Sud ( 20,2%) affichent également des hausses sensibles. En revanche, les Pays du Golfe présentent une baisse de 5,9% et le Japon une contraction de 8,7%. Les hôtes du continent américain ont aussi été plus nombreux ( 6,7%). Les Etats-Unis ont progressé de 6,3%, soit 46'000 nuitées de plus.

Recul dans la majorité des régions

La majorité des régions touristiques ont subi un recul des nuitées au premier semestre. Les Grisons accusent la plus grande diminution absolue, en baisse de 117'000 nuitées (-4,4%), devant le Valais (-82'000), la Suisse orientale (-49'000) et le Tessin (-48'000). Genève a enregistré un recul de 2,3%, soit 32'000 nuitées de moins qu'un an plus tôt.

A l'inverse, la région zurichoise a tiré son épingle du jeu avec une hausse de 106'000 unités ( 4,3%), devant la région Lucerne/Lac des Quatre-Cantons avec 90'000 nuitées de plus ( 5,8%).

Légère hausse en juin

Pour le seul mois de juin, l'hôtellerie suisse a enregistré 3,2 millions de nuitées, ce qui représente une hausse de 0,2% ( 5800 unités) par rapport à juin 2014. Les hôtes indigènes ont généré 1,3 million de nuitées ( 0,8%), alors que les visiteurs étrangers affichent un léger recul, de 0,3% à 1,9 million d'unités.

Afin de neutraliser l'effet de la Pentecôte, qui tombait cette année en mai, mais en juin en 2014, il convient de cumuler les résultats des deux mois, note l'OFS. Les nuitées sont restées quasiment stables (-0,1%) au cours de ces deux mois à 5,8 millions.

Les nuitées dans les camping également en baisse

Les campings en Suisse ont souffert en 2014, confirmant un phénomène de baisse de fréquentation constaté depuis plusieurs années. Ils ont enregistré 2,7 millions de nuitées, soit 7% de moins qu'en 2013.

Depuis 2009, le nombre de nuits passées dans un camping est ainsi en diminution. Il y a six ans, il atteignait encore 3,6 millions.

«En raison de l'évolution monétaire, les touristes des pays voisins sont moins nombreux à fréquenter ce genre d'hébergement, ces dernières années», a expliqué mardi Erwin Oberascher, en charge du site camping.info, dans un communiqué.

La part de résidents suisses représente 64% de la clientèle totale. Les Allemands et les Néerlandais sont les hôtes étrangers les plus importants avec respectivement 16 et 11%.

Les campeurs ont privilégié le Tessin avec 700'000 nuitées enregistrées en 2014. Le Valais et l'Oberland bernois suivent avec 380'000 et 285'000 nuits passées dans ce type d'hébergement.

(ats)

Votre opinion