Publié

TourismeLes nuitées hôtelières ont diminué en janvier

Les superbes conditions de neige n'auront pas suffi. L’hôtellerie suisse a accusé durant le mois de janvier une baisse des nuitées de 4,4% en rythme annuel.

Globalement, les touristes étrangers ont passé un peu moins de 1,5 million de nuitées en Suisse en janvier.

Globalement, les touristes étrangers ont passé un peu moins de 1,5 million de nuitées en Suisse en janvier.

ARCHIVES, Keystone

L'hôtellerie suisse a accusé en janvier une baisse des nuitées de 4,4% en rythme annuel, à 2,76 millions. Retenus par un change défavorable pour eux, les hôtes étrangers, européens surtout, sont venus bien moins nombreux.

Globalement, les touristes étrangers ont passé un peu moins de 1,5 million de nuitées en Suisse en janvier, soit une chute de 8,4% ou 134'000 nuitées par rapport au même mois de 2011, a indiqué mercredi l'Office fédéral de la statistique (OFS). Les hôtes indigènes ont pour leur part généré plus de 1,3 million de nuitées, en augmentation de 0,5% ou 6600 nuitées.

Défection allemande

Pour les visiteurs européens, la baisse atteint 14% ou -179'000 nuitées. L'Allemagne (-21%/-106'000 nuitées) montre le plus grand recul absolu de tous les pays de provenance. Pour le Royaume-Uni, l'Italie et la Belgique, la baisse s'inscrit entre -13% et -20%. Elle est moindre chez les hôtes français (-6,6%/-7000).

Une baisse que les touristes venus d'autres horizons n'ont pas palliée, même si les Asiatiques ( 41%/ 44'000), Chine en tête, ont un peu comblé la déficit. La Chine - sans Hong Kong - affiche d'ailleurs la plus forte augmentation absolue de tous les pays de provenance ( 133%/ 23'000).

Les hôtes venus des pays du Golfe, de Hong Kong ou d'Israël ont aussi fortement augmenté, comme les visiteurs russes ou turcs. Ils ont par contre été moins nombreux à se déplacer depuis les Amériques (-0,7%), avec un recul sensible des touristes états-uniens mais une forte progression pour les Brésiliens.

La montagne a souffert

Les régions de montagne, tributaires du tourisme de loisirs hivernal, ont subi les reculs les plus importants durant le mois sous revue, malgré l'attrait que pouvait présenter un enneigement d'exception assorti d'une météo généralement avenante.

Les Grisons ont subi la plus grande diminution absolue par rapport au mois de référence de 2011 (-11%/-78'100 nuitées). Mais le Valais (-7,4%/-34'900) et l'Oberland bernois (-6,9%/-22'100) ont aussi souffert.

En Suisse romande, la région Jura - Trois Lacs a par contre bien tiré son épingle du jeu ( 7%/ 2700), tout comme la région Fribourg ( 10%/ 2400), qui contraste fortement avec sa voisine, la région Berne (-11,4%/-10'700). Dans la région lémanique, le recul a été limité (-1%/-1880), alors que la citadine Genève affiche une progression ( 2,8%/ 5400)

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!