Actualisé

LondresLes obsèques de Thatcher ont réuni le gotha des années 1980

Une brochette d'anciens chefs d'Etat et ministres a assisté à Londres aux imposantes obsèques de Margaret Thatcher, décédée à 87 ans. Comme promis, la reine Elizabeth II s'est jointe aux processions.

1 / 30
AFP
AFP
AFP

De la reine aux personnalités politiques britanniques des 30 dernières années en passant par nombre de dignitaires étrangers, quelque 2300 invités ont assisté mercredi aux adieux à «la Dame de fer» en la cathédrale St Paul.

Dans un geste exceptionnel, reflétant l'ampleur de l'hommage réservé à Margaret Thatcher, Elizabeth II, qui n'avait assisté à aucun enterrement de ses Premiers ministres depuis Winston Churchill en 1965 et qui entretenait des relations réputées «plus professionnelles que chaleureuses» avec «Maggie», est arrivée dans sa Rolls-Royce quinze minutes avant le début du service.

Précédée du Lord Mayor of London, maire de la City de Londres, levant l'«épée du deuil», la souveraine a remonté l'allée centrale de la cathédrale mi-classique mi-baroque avec son époux, le prince Philip, pour prendre place au premier rang dans un fauteuil pourpre.

Autour d'elle, les personnalités politiques présentes composaient un tableau de la vie politique britannique de ces 30 dernières années.Conservateur comme la «Dame de Fer», le Premier ministre David Cameron, accompagné de son épouse Samantha, était aussi au premier rang, tout près de John Major, qui a succédé à Thatcher, au 10 Downing Street.

Une trentaine de ministres

L'ensemble du gouvernement avait également fait le déplacement pour rendre un dernier hommage à «Maggie». Une trentaine de ministres de Thatcher étaient là, dont Michael Heseltine, l'un des artisans de sa chute en 1990, sans oublier Boris Johnson, le bouillonnant maire tory de Londres.

Travailliste mais souvent considéré comme l'un des héritiers politiques de «Mrs T», Tony Blair était dans l'assistance, tout comme son successeur Gordon Brown et comme le chef actuel du «Labour», Ed Miliband, bien que l'héritage de la «Dame de fer» divise son parti.

Nombre de dignitaires étrangers assistaient aussi aux funérailles de cette figure centrale de la scène internationale des années 1980 mais absence remarquée, aucun ex-président américain n'avait fait le déplacement malgré la «relation spéciale» entre les deux puissances, pilier de la diplomatie thatchérienne.

Invités, Jimmy Carter, les Bush père et fils et Bill Clinton n'ont pas fait le voyage, pas plus que l'actuel locataire de la Maison Blanche, Barack Obama. Trop faible, Nancy Reagan, épouse du défunt président Ronald Reagan que Thatcher considérait comme le «second homme le plus important de sa vie», n'est pas venue.

La délégation américaine comptait en revanche dans ses rangs l'ex-chef de la diplomatie Henry Kissinger et l'ex vice-président Dick Cheney.Pour des raisons de santé, Mikhaïl Gorbatchev, le dernier président d'URSS, et l'ancien chancelier allemand Helmut Kohl ont eux aussi décliné l'invitation.

Deux chefs d'Etat

Downing Street a répertorié au total la présence de deux chefs d'Etat, 11 Premiers ministres, dont le Canadien Stephen Harper et l'Israélien Benjamin Netanyahu, et 17 chefs de la diplomatie en exercice.Le dernier président sud-africain de l'apartheid, Frederik Willem de Klerk, était lui aussi présent aux obsèques de celle qui fut parfois accusée de soutenir le régime raciste sud-africain.

La France était elle représentée par la présidente de la commission des Affaires étrangères à l'Assemblée, Elisabeth Guigou tandis que la Russie et l'Argentine, où Margaret Thatcher est toujours honnie 30 ans après la guerre des Malouines, n'ont envoyé aucun représentant officiel.

Joan Collins et Shirley Bassey

Les funérailles de la «Dame de Fer» ont également été l'occasion d'un flash back sur les années 80, avec l'actrice Joan Collins du célèbre feuilleton américain «Dynasty» qui a marqué cette période, la chanteuse Shirley Bassey ou Anya Hindmarch, créatrice des sacs à main mythiques de Margaret Thatcher.

Sarah Ferguson, l'ex-épouse sulfureuse du prince Andrew habituée aux une des journaux people, figurait également parmi les invités.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!