Afghanistan: Les occupants d'un hélico capturés par les talibans
Publié

AfghanistanLes occupants d'un hélico capturés par les talibans

L'appareil, appartenant au gouvernement pakistanais, a pris feu et a dû atterrir d'urgence. Six personnes ont été prises en otage.

Un MI-17 pakistanais tel que celui qui a subi une avarie jeudi, dans l'est de l'Afghanistan.

Un MI-17 pakistanais tel que celui qui a subi une avarie jeudi, dans l'est de l'Afghanistan.

Archives, AFP

Les six occupants d'un hélicoptère du gouvernement pakistanais ont été pris en otages jeudi dans l'est de l'Afghanistan après que l'appareil a été contraint à un atterrissage d'urgence, selon des sources officielles afghanes et pakistanaises.

«L'hélicoptère s'est posé d'urgence et les six personnes, toutes étrangères, qui se trouvaient à son bord ont été emmenées indemnes par des talibans» a affirmé le gouverneur du district d'Azra, dans la province du Logar où s'est produit l'accident, Hamidullah Hamid.

Le porte-parole des autorités de la province Salim Saleh a souligné que l'hélicoptère était «frappé du drapeau pakistanais» et qu'il avait «pris feu avant de se poser d'urgence». Les talibans n'ont pas réagi à cette annonce. Mais ils sont très présents dans cette province du Logar, frontalière du Pakistan, et particulièrement actifs dans le district d'Azra.

Le survol du pays avait été autorisé

L'ambassade du Pakistan à Kaboul a confirmé de son côté qu'un appareil appartenant au gouvernement local du Pendjab (est), «un hélicoptère de type MI-17, était en vol pour une opération de maintenance et de révision en Russie».

«Nous pensons qu'il s'agit du même appareil que celui qui s'est écrasé dans le Logar», a déclaré le porte-parole de l'ambassade Akhtar Munir, qui a dit être «sans nouvelles des personnes à son bord» et ignorer les causes de l'accident.

«Nous avions la permission du gouvernement afghan de survoler son territoire» a-t-il assuré.

Le MI-17, de fabrication russe, est un hélicoptère de transport militaire couramment utilisé par l'armée pakistanaise.

(AFP)

Votre opinion