Publié

NatureLes oiseaux migrateurs arrivent, scrutez le ciel!

Ces grands voyageurs sont de retour. Pour suivre leurs déplacements, un appel est lancé à tous les ornithologues en herbe.

par
Pascale Bieri

Sortez vos jumelles! Les premières cigognes sont de retour en Suisse, de même que les hirondelles rustiques et les milans noirs. Quant aux autres migrateurs, ils vont également arriver, petit à petit, avec des milliers de kilomètres dans les ailes… Si les performances de ces grands voyageurs – qui font chaque année le déplacement d'Afrique en Europe pour se reproduire – vous fascinent, participez à la grande opération de recensement lancée par l'Association suisse pour la protection des oiseaux (ASPO). Baptisée «Spring Alive», elle est organisée conjointement dans une trentaine de pays et invite les ornithologues en herbe à partir en balade, à la recherche de cinq espèces d'oiseaux migrateurs (voir ci-dessous). Puis à partager leurs observations sur un site Internet*, qui fourmille d'infos aussi bien pratiques qu'informatives.

Car on en sait de plus en plus sur les mystérieux périples de ces volatiles. Et notamment leur sens de l'orientation: ce serait grâce à la récolte d'informations basées sur le soleil, les étoiles et le champ magnétique tout au long de leur voyage que les oiseaux parviendraient à se diriger.

«Spring Alive» est également un bon moyen d'informer les enfants et les adultes sur les dangers qui menacent les oiseaux et de les sensibiliser à leur protection», explique la coordinatrice de la campagne, Eva Inderwildi.

De fait, à l'exception de l'hirondelle rustique, toutes les espèces choisies sont menacées ou potentiellement menacées. «Elles dépendent d'un paysage cultivé, diversifié, parsemé de structures naturelles telles que haies, zones humides ou prairies maigres.»

L'année dernière, plus 173 000 personnes ont fait part de leurs observations. Un succès qui a également des retombées importantes sur un plan scientifique. «Il s'agit d'un projet de longue durée, explique Eva Inderwildi. La récolte de données doit par exemple nous livrer des informations sur la migration en fonction des changements climatiques, autrement dit nous montrer si l'arrivée de migrateurs se décale en raison du réchauffement.» En attendant, l'hirondelle continue d'annoncer le printemps.

* www.springalive.net

ENVOYEZ-NOUS VOS PHOTOS!

Ton opinion