Les opposants à la géothermie profonde sont remontés
Publié

JuraLes opposants à la géothermie profonde sont remontés

Le groupement «Citoyens Responsables Jura» conteste la validité du permis de construire brandi par les autorités jurassiennes pour effectuer un forage d’exploration.

par
Vincent Donzé
La géothermie profonde est prévue entre Bassecourt et Glovelier.

La géothermie profonde est prévue entre Bassecourt et Glovelier.

lematin.ch/Vincent Donzé

Le projet de géothermie profonde entre Bassecourt et Glovelier s’invite sur un terrain juridique: ce mercredi matin, le groupement «Citoyens Responsables Jura» conteste via un communiqué la validité du permis de construire brandi par les autorités jurassiennes, désireuses d’effectuer un forage d’exploration avec «des garanties sécuritaires supplémentaires».

Mardi, un courrier a été adressé à la cheffe de la section jurassienne des permis de construire. Argument invoqué par l’avocat des opposants: «En droit jurassien, un permis de construire est périmé si les travaux qu’il autorise ne sont pas entrepris dans un délai de deux ans dès son octroi ou qu’une prorogation n’est pas accordée».

Pas prorogée

Le permis octroyé le 2 juin 2015 est entré en force le 22 novembre 2018, selon les opposants. «Il n’a jamais été mis en œuvre et, à notre connaissance, sa validité n’a pas été prorogée», estime leur Jack Aubry. Sa conclusion? «Ledit permis est périmé».

La cheffe de section des permis de construire, Daniella Morel, est invitée par l’avocat Stéphane Voisard «à suspendre tout début des travaux» relatif au projet pilote de géothermie profonde, dans la commune de Haute-Sorne.

Votre opinion

3 commentaires