Publié

Initiative UDCLes opposants et les partisans ont honte sur Facebook

Le «oui» à l'initiative contre l'immigration de masse résonne abondamment dans les médias sociaux.

Le groupe «The Other Half» - «Nous sommes l'autre moitié» - exprime sa déception d'une autre manière.

Le groupe «The Other Half» - «Nous sommes l'autre moitié» - exprime sa déception d'une autre manière.

capture écran Facebook

Les opposants et partisans de l'initiative UDC se sont très vite et abondamment exprimés sur Facebook.

La colère et la déception des adversaires du texte de l'UDC se sont rapidement exprimées sur Facebook dès la publication du verdict des urnes dimanche. «C'est un jour NOIR (foncé) pour notre pays», a ainsi posté le groupe «Non à l'initiative anti-immigration de l'UDC».

Certains ont évoqué leur désir de quitter carrément la Suisse. Et ceux qui ont identifié la décision populaire à un acte xénophobe se sont excusés auprès de leurs amis étrangers pour la moitié «raciste» de la population suisse. «Honteux», «triste», pouvait-on encore lire.

Groupe «n'a PAS honte»

Lundi, un groupe qui «a honte» pour le résultat de dimanche s'est formé sur Facebook. Mardi, un groupe «n'a PAS honte» est apparu.

Cette situation rappelle les votations populaires anti-minarets et pour le renvoi des criminels étrangers. En prenant en compte le nombre de clics «J'aime», les partisans de l'initiative contre l'immigration de masse surpassent leurs adversaires.

Le groupe «The Other Half» - «Nous sommes l'autre moitié» - exprime sa déception d'une autre manière. Il présente sur sa page Facebook des créations graphiques symbolisant la division de la Suisse.

(ats)

Votre opinion