04.09.2020 à 12:52

Votation du 27 septembreLes partisans de la loi sur la chasse réunis sur la Place fédérale

Quelques centaines de personnes, accompagnées d’animaux, se sont rassemblées sur la Place fédérale à Berne pour soutenir la loi révisée sur la chasse qui sera soumise au peuple à la fin du mois.

Le rassemblement sur la Place fédérale était organisé par plusieurs associations défendant les intérêts des paysans et des régions de montagne.

Le rassemblement sur la Place fédérale était organisé par plusieurs associations défendant les intérêts des paysans et des régions de montagne.

KEYSTONE

Les partisans de la révision de la loi sur la chasse, soumise au vote le 27 septembre, se sont rassemblés vendredi sur la Place fédérale à Berne pour défendre leur cause. Quelques centaines de personnes, portant des masques, étaient présentes, a constaté une journaliste de Keystone-ATS.

Chasse Suisse, le Groupement suisse pour les régions de montagne (SAB) et l’Union suisse des paysans (USP) avaient appelé à ce rassemblement. Des agriculteurs, des chasseurs, des politiciens et des représentants de divers comités de soutien de différentes régions y ont répondu, ont indiqué les trois entités organisatrices vendredi dans un communiqué.

Les manifestants ont emmené sur la Place fédérale des moutons, des vaches, des chèvres et des chevaux, arguant que ces animaux avaient aussi droit à une protection. Dans le communiqué, les organisateurs appellent à accepter la loi révisée sur la chasse, «pour que les grands prédateurs, les animaux de rente et les humains puissent cohabiter paisiblement à l’avenir», selon eux.

Par ailleurs, les agriculteurs alpestres trouvent que les citadins n’ont pas à décider des conditions dans lesquelles ils doivent vivre. «Pour les populations de montagne concernées, toujours plus de loups créent toujours davantage de conflits», lit-on dans le communiqué.

Assouplir la protection des loups

La loi fédérale sur la chasse et la protection des mammifères et oiseaux sauvages réglemente la protection des animaux sauvages, les conditions de chasse des espèces et les périodes de fermeture saisonnière. L’année dernière, l’Assemblée fédérale a décidé d’assouplir cette loi.

Dans cette révision, les autorités sont autorisées à réguler les populations d’animaux sauvages, notamment de loups, sans que des individus particuliers n’aient causé de dommages et sans devoir prendre de mesures de protection au préalable. Les animaux doivent également pouvoir être mis à mort dans des zones où la chasse est interdite.

Les associations de protection de l’environnement et des animaux ont lancé un référendum. Elles estiment que la loi ne tient pas suffisamment compte de la protection des espèces.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!