Coupe du monde: Les Pays-Bas et le Sénégal passent en 8es de finale

Publié

Qatar 2022Les Pays-Bas et le Sénégal passent en 8es de finale

Les Néerlandais et les Sénégalais ont fini aux deux premières places du groupe A du Mondial 2022 de football, grâce à leur succès respectif contre le Qatar (2-0) et l’Equateur (2-1).

par
Robin Carrel
Le but de la qualification pour le Sénégal

Les hommes d'Aliou Cissé sont passés au tour à élimination directe pour la deuxième fois de leur histoire. Pour faire aussi bien que leur épopée de 2002 en Corée et au Japon - quart-finaliste, élimination après la prolongation contre la Turquie (0-1), après avoir battu la France en poule -, ils devront se jouer du premier du groupe B samedi et ça ne s'annonce pas de tout repos. La troupe de Louis van Gaal, elle, rencontrera le deuxième le lendemain.

La joie des Sénégalais.

La joie des Sénégalais.

AFP

Contraints de l'emporter pour arracher leur ticket, les Sénégalais ont fait ce qu'il fallait pour battre un Equateur bien trop conservateur. Gana Gueye (10e), Boulaye Dia (18e), Ismaila Sarr (24e) et Pathé Ciss (24e) étaient passés proches de toucher au but. C'est finalement Sarr, le virevoltant ailier de Watford, qui a fait une première différence sur un penalty qu'il était lui-même allé chercher (44e).

Les choses se sont forcément emballées sur la fin et on a cru au drame national quand Moises Caicedo a été oublié au deuxième poteau sur corner (67e).

Mais en bon capitaine, trois minutes plus tard, Kalidou Koulibaly a définitivement mis les siens sur les rails de la qualification. Ah si on avait dit ça aux «Lions de la Terenga» avant la compétition, quand ils priaient tous pour que Sadio Mané, finalement forfait, se remette par miracle de sa blessure au péroné droit…

Solides mais pas géniaux

Après 25 minutes passées à buter sur le bunker qatari, les Néerlandais ont fini par passer l'épaule grâce à leur buteur habituel ou presque. Cody Gakpo (23 ans) a marqué son troisième but en autant de parties depuis le début de ce Mondial – jamais un Hollandais n'avait fait ça avant lui –, en s'infiltrant entre trois défenseurs et en marquant de l'entrée des seize mètres. L'homme aux 17 buts et 18 passes décisives cette saison avec le PSV Eindhoven n'en sera que plus courtisé au mercato d'hiver (Manchester United?).

Les «Oranje», comme depuis le début des hostilités, n'ont pas franchement été brillants, mais ils ont expédié les affaires courantes en marquant un deuxième but par Frenkie de Jong (49e), au milieu d'une défense qatarie totalement déboussolée. Le premier but international depuis plus de trois ans (1180 jours!), pour le Barcelonais.

Le pire, c'est qu'au vu du tableau proposé au leader de ce groupe A, les Néerlandais peuvent rêver aux demi-finales malgré leur niveau offensif pour l'instant douteux.

Pour le Qatar, en revanche, c’est une sortie du tournoi sans gloire. Bien loin des espoirs nés, au sein du pays-hôte de l’épreuve, après la victoire en Coupe d’Asie il y a trois ans. En même temps, avec seulement 6000 licenciés et bien moins de naturalisés qu’à une certaine époque, il ne fallait pas trop se faire d’illusions… Mohammed Muntari, buteur au cours de la défaite 3-1 contre le Sénégal lors de la deuxième journée, risque de rester longtemps le seul de son pays à avoir trouvé le fond des filets au cours d'un Mondial.

Ton opinion