Publié

Lac de NeuchâtelLes pêcheurs s'opposent aux îles solaires flottantes

Lancé par le fournisseur d'énergie neuchâtelois Viteos, ce projet prévoit d'installer trois plates-formes d'un diamètre de 25 mètres portant chacune 100 capteurs photovoltaïques.

RTS.ch

«Il y a un important manque à gagner», a déclaré mardi le président de la corporation des pêcheurs professionnels du lac de Neuchâtel, Eric Delley, confirmant une information de plusieurs médias romands. «Nous allons faire opposition cette semaine», a-t-il indiqué à l'ats.

«Les pêcheurs de la rive sud du lac de Neuchâtel sont autant concernés que ceux de la rive nord. Un bon tiers est directement ou indirectement touché», a précisé le Broyard.

Selon M. Delley, quatre à cinq pêcheurs travaillent juste à côté de ces zones. «Ils devront se déplacer pour aller pêcher», d'où des dépenses supplémentaires en carburant, ce qui est ridicule!», critique-t-il.

Mais ceux de la rive sud sont également touchés, car ils viennent «occasionnellement» du côté neuchâtelois du lac. «Par politesse, on aurait aimé être consulté. Au moins que l'avis des pêcheurs professionnels soit demandé», regrette-t-il.

«Nous avons travaillé en collaboration avec les pêcheurs, affirme de son côté Viteos. «Nous les avons rencontrés», avait précisé jeudi passé à l'émission «Couleurs locales» de la RTS sa directrice générale, Josette Frésard.

Si le projet aboutit, ces plateformes flotteront au large de la station d'épuration de la Ville de Neuchâtel, dans une zone où les nuisances au paysage et les désagréments causés aux autres utilisateurs du lac sont moindres. Les structures seraient mises en exploitation entre fin 2013 et début 2014. Avec cette opposition, le projet risque toutefois d'être fortement retardé.

(ats)

Votre opinion