28.05.2019 à 14:53

SuisseLes petits Valaisans champion des échanges linguistiques

Depuis 2016, l'agence nationale Movetia s'active pour que les petits Suisses prennent le goût des échanges tôt dans leur vie. Le Valais est le canton le plus motivé.

par
E.F.
Le système scolaire valaisan encourage les jeunes à voir par-dessus les montagnes et à faire des échanges réciproques avec les autres cantons. 2700 d'entre eux ont relevé le défi pour l'année scolaire 2017-2018.

Le système scolaire valaisan encourage les jeunes à voir par-dessus les montagnes et à faire des échanges réciproques avec les autres cantons. 2700 d'entre eux ont relevé le défi pour l'année scolaire 2017-2018.

«Au cours de leur formation tous les jeunes prennent part au moins une fois à un projet d’échange et de mobilité de plus ou moins longue durée», telle est le mantra du directeur de l'agence Movetia, Olivier Tschopp, pour tous les élèves de Suisse. On en est encore loin, mais l'intérêt pour cette nouvelle formule lancée en 2016 est bien là . Movetia (une contraction de Move et Helvetia) est l'agence nationale qui s'occupe à favoriser les échanges à l'intérieur et à l'extérieur de la Suisse.

19 400 élèves

L'agence vient de publier son rapport pour l'année scolaire 2017-2018. C'est en Valais que l'on trouve la plus grande motivation. 6,4% des élèves des niveaux primaire et secondaire I et II ont participé à un échange lors de l'année scolaire 2017-2018, ce qui représentent 2703 personnes. Pour une bonne part en Suisse alémanique, ces séjours sont réciproques. Viennent ensuite les Fribourgeois avec 4,7% (2032) ou les Nidwaldiens avec 4,4% (192). Les Neuchâtelois, les Vaudois et les Genevois ne sont pas en reste mais si les proportions sont plus faibles. En tout, quelque 19 400 élèves ont participé aux échanges, soit environ 2% de l'effectif des classes en Suisse.

Une culture des échanges

«D'un côté, dans les cantons bilingues, l'intérêt est plus grand, constate Olivier Tschopp. De l'autre, en particulier en Valais, des ressources spécifiques sont allouées à ces objectifs, soit deux postes à plein temps, ce qui fait la différence avec des cantons où cela n'existe pas». Avec ses 6,4% d'élèves sur une année scolaire, le Valais n'est pas très loin du mantra cité plus haut: «Si on atteint une moyenne entre 8 et 10 % d'élèves qui font un échange par année, explique le directeur, cela signifie que tout le monde aura échangé au moins une fois dans son cursus scolaire. Mais nous ne visons pas que le quantitatif. L'idée est de créer une culture de l'échange dès le plus jeune âge et c'est un processus à long terme.»

Soutien de la Confédération

Movetia est l’agence nationale suisse pour la promotion des échanges et de la mobilité. Elle est soutenue par le Secrétariat d’Etat à la formation, à la recherche et à l’innovation, l’Office fédéral de la culture, l’Office fédéral des assurances sociales et la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l’instruction publique.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!