07.12.2018 à 16:15

Automobilisme«Les pilotes suisses de F1»: une bible est née

Les deux journalistes Jean-Marie Wyder et Mario Luini sortent une oeuvre magistrale, en deux tomes, sur les grands noms helvétiques de la Formule 1.

par
Jeam-Claude Schertenleib
Jean-Marie Wyder et Mario Luini présentant leur bébé.

Jean-Marie Wyder et Mario Luini présentant leur bébé.

Cela fait dix ans que les journalistes Mario Luini et Jean-Marie Wyder se penchent sur le sujet, dix ans de travail, de contacts, de découvertes autour d’un thème: les pilotes suisses de F1. Magie et à la fois magnifique piège de la recherche historique: arrive un moment où il faut s’arrêter pour partager le fruit de son labeur. Pour eux et pour tous ceux qui, de leur côté, ont pioché dans leurs souvenirs, ont dépoussiéré des cartons de vieux journaux, ont redonné vie à des images, ce partage se fait via la publication, en deux tomes, d’une œuvre magistrale: «Les pilotes suisses de F1».

Le premier opus – plus de 400 pages – vient de sortir de presse; il met notamment en vedette Jo Siffert et Marc Surer, mais nous fait aussi découvrir des noms et des histoires étonnantes, où l’on apprend notamment que la première utilisation d’un aileron stabilisateur sur une F1 n’a pas été l’œuvre du génial Colin Chapman (Lotus), mais d’un Helvète du nom de Michael May. Le second tome paraîtra en mars, à l’occasion du Salon international de l’Automobile, à Genève; ses deux «vedettes» en seront Clay Regazzoni et le mythique et précurseur Emmanuel «Toulo» de Graffenried. Plus de 1000 photos, la plupart d’entre elles publiées pour la première fois: les spécialistes seront ravis et les curieux iront de surprises en surprises.

Renseignements et commandes: www.lespilotessuissesdef1.ch

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!