Publié

Scandale VWLes plaintes pénales se multiplient à Genève

Une semaine après l'annonce du dépôt à Genève de la première plainte pénale de Suisse liée au scandale Volkswagen, une cinquantaine d'autres ont suivi dans le canton.

1 / 150
Nouvelle ère pour les constructeurs automobiles et les consommateurs européens : vendredi entre en vigueur un protocole d'homologation des véhicules neufs plus sévère, qui remplace un processus discrédité par le scandale des moteurs diesel truqués. (Mercredi 30 août 2017)

Nouvelle ère pour les constructeurs automobiles et les consommateurs européens : vendredi entre en vigueur un protocole d'homologation des véhicules neufs plus sévère, qui remplace un processus discrédité par le scandale des moteurs diesel truqués. (Mercredi 30 août 2017)

AFP
Dieselgate: le président d'auto-suisse François Launaz estime qu'il Il faut éviter d'empirer la situation avec des mesures d'interdiction. (15 août 2017)

Dieselgate: le président d'auto-suisse François Launaz estime qu'il Il faut éviter d'empirer la situation avec des mesures d'interdiction. (15 août 2017)

Keystone
Jusqu'à présent, les fabricants d'automobiles ne devaient faire tester leurs véhicules qu'en conditions de laboratoire. Les résultats ne reflétaient alors que peu leurs véritables émissions. A partir du 1er septembre, des réglementations strictes entreront en vigueur en Europe et en Suisse. (Dimanche 13 août 2017)

Jusqu'à présent, les fabricants d'automobiles ne devaient faire tester leurs véhicules qu'en conditions de laboratoire. Les résultats ne reflétaient alors que peu leurs véritables émissions. A partir du 1er septembre, des réglementations strictes entreront en vigueur en Europe et en Suisse. (Dimanche 13 août 2017)

Keystone

«Nous avons reçu 150 demandes et une cinquantaine d'entre elles ont débouché sur le dépôt d'une plainte pénale auprès du Ministère public», a indiqué jeudi à l'ats Guillaume Etier, avocat spécialisé dans la défense des automobilistes. Les plaignants sont principalement des Romands, mais il y a aussi quelques Alémaniques, relève Me Etier.

Les propriétaires des véhicules équipés du programme illicite ont trois mois pour saisir la justice.

Le nombre de plaintes devrait continuer à augmenter dans les prochaines semaines. Les plaintes sont dirigées contre le groupe VW et toute personne ayant participé aux faits en Suisse ou à l'étranger. L'infraction principale visée est l'escroquerie. La suite de la procédure pénale dépend désormais du Ministère public genevois qui doit se prononcer sur ces plaintes.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!