Sondage: Les PME se fâchent avec l'UDC

Actualisé

SondageLes PME se fâchent avec l'UDC

Les patrons des petites et moyennes entreprises ne comprennent pas la stratégie de l'Union démocratique du centre.

par
Pierre Veya
Depuis le vote du 9 février 2014, les PME ont perdu confiance dans le parti agrarien censé défendre leurs intérêts.

Depuis le vote du 9 février 2014, les PME ont perdu confiance dans le parti agrarien censé défendre leurs intérêts.

PASCAL LACHENAUD, AFP

Les chefs d'entreprise, en particulier des PME, sont inquiets de l'avenir des relations avec l'Europe. Dans un sondage réalisé par SuccèSuisse, un lobby qui défend le modèle libéral et ouvert de la Suisse, ils se distancient de l'UDC.

Le parti de Christoph Blocher, qui fait des PME les héros du modèle suisse, obtient de mauvaises notes lorsqu'on interroge les patrons sur leurs affinités avec l'UDC. A l'inverse, le parti libéral-radical obtient un large soutien. Un résultat qui peut surprendre alors même que l'UDC contrôle l'USAM, l'organisation la plus profilée pour défendre les PME.

L'impasse de l'initiative du 9 février

Christophe Reymond, le directeur du Centre patronal vaudois, comme son collègue genevois Blaise Matthey (FER) constatent que les chefs des PME déplorent aujourd'hui l'impasse dans laquelle l'initiative contre l'immigration de masse du 9 février 2014 a placé la Suisse.

Cette situation crée une grande incertitude, d'autant plus forte que le pays doit vivre avec le franc fort.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L'application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Ton opinion