Incendies - Les pompiers italiens ont dû combattre 800 départs de feu en 24 heures
Publié

IncendiesLes pompiers italiens ont dû combattre 800 départs de feu en 24 heures

Alors que le nord de l’Italie encaisse des orages, le sud est confronté à de nombreux incendies. Beaucoup sont allumés par des pyromanes et attisés par la sécheresse.

À Cuglieri, en Sardaigne, le feu a eu raison d’un olivier millénaire.

À Cuglieri, en Sardaigne, le feu a eu raison d’un olivier millénaire.

AFP

L’Italie a enregistré, en cette fin de semaine, plus de 800 départs de feu, essentiellement dans le sud du pays, ont indiqué les pompiers de la péninsule sur leur compte Twitter. «Au cours des dernières 24 heures, les pompiers ont effectué plus de 800 interventions: 250 en Sicile, 130 dans les Pouilles et en Calabre, 90 dans le Latium (la région de Rome, ndlr) et 70 en Campanie», précise le tweet.

«Le travail des équipes se poursuit à Catane, à Palerme et dans la zone de Syracuse», trois villes siciliennes, ajoutent les pompiers.

Oliveraies et cultures parties en fumée en Sardaigne

L’Italie est touchée par une vague de chaleur importante, ces derniers jours, avec des températures atteignant les 40°C à Bari (Pouilles) ou 39°C à Catane et Palerme (Sicile). Ces chaleurs et l’absence de pluies ont entraîné de nombreux incendies, dont l’un a ravagé, en fin de semaine dernière, plus de 20’000 hectares de forêt, d’oliveraies et de cultures dans la région d’Oristano, dans l’ouest de la Sardaigne.

Selon la Coldiretti, l’un des principaux syndicats d’agriculteurs en Italie, la seule Sicile a jusqu’à présent enregistré environ 300 incendies de forêt pour 60’000 départs de feu en 2021. «Les derniers départs de feu confirment que les incendies sont provoqués par des criminels», ajoute la Coldiretti, tout en reconnaissant que «la chaleur et la sécheresse» ont facilité le travail des pyromanes.

Le nord, lui, est touché par les fortes pluies

Tandis que le sud de la péninsule brûle, le nord enregistre de violents orages et des chutes de grêlons. «Le coût des dégâts causés un peu partout dans les campagnes du nord de l’Italie, par les violents orages et la grêle, au cours de cet été devenu fou, s’élève à des dizaines de millions d’euros», a souligné, dimanche, la Coldiretti.

(AFP)

Votre opinion

2 commentaires