Routes vaudoises: Les ponts peints de l'A1 et l'A9 ne seront pas remis en état
Actualisé

Routes vaudoisesLes ponts peints de l'A1 et l'A9 ne seront pas remis en état

Les travaux de remise en état sont estimés à environ 85'ooo francs. L'Office fédéral des routes renonce pour l'instant à toute intervention.

Huit ponts enjambant les autoroutes A1 et A9 se sont mystérieusement parés de motifs tricolores. Leur remise en état devrait coûter environ 85'000 francs.

Huit ponts enjambant les autoroutes A1 et A9 se sont mystérieusement parés de motifs tricolores. Leur remise en état devrait coûter environ 85'000 francs.

La remise en état des ponts peints sur l'A1 et A9 en avril par des inconnus devrait coûter environ 85'000 francs. Les auteurs des déprédations n'ont pas été identifiés pour l'heure, indique le Conseil d'Etat vaudois.

Les investigations policières se poursuivent. Les auteurs des tags n'ont pas pu être formellement identifiés, note le gouvernement dans ses décisions diffusées jeudi en réponse à l'interpellation du député Philippe Ducommun (UDC).

Pour la remise en état des infrastructures, il faudra procéder de nuit au microsablage du béton, tout en imposant des restrictions de circulation. Recouvrir les tags impliquerait de poser deux à trois couches de peinture, avec davantage de problèmes de circulation et des frais encore plus élevés.

Selon une première estimation, le coût des travaux devrait atteindre quelque 85'000 francs (51'000 pour le microsablage et 34'000 pour la circulation). Puisque les tags ne véhiculent pas de message obscène ou xénophobe, l'Office fédéral des routes (OFROU) renonce pour l'instant à toute intervention.

Durant le dernier week-end d'avril, huit ponts enjambant les autoroutes A1 et A9 ont été peints de bandes tricolores (rouge, blanc, noir). Aucune explication ou revendication n'est connue. Deux plaintes ont été déposées pour dommages à la propriété par le Centre d'entretien des routes nationales (CeRN).

(ats)

Votre opinion