Etats-Unis: Les primaires du «Super Tuesday» ont débuté

Actualisé

Etats-UnisLes primaires du «Super Tuesday» ont débuté

Les Américains ont commencé à se rendre aux urnes mardi pour des primaires dans une douzaine d'Etats, dont le Texas.

1 / 149
Le médecin de Donald Trump a réalisé un bulletin de santé en 5 minutes, l'an passé. (Samedi 27 août 2016)

Le médecin de Donald Trump a réalisé un bulletin de santé en 5 minutes, l'an passé. (Samedi 27 août 2016)

Reuters
Une statue peu flatteuse de Donald Trump a fait beaucoup rire, à New York. (Jeudi 18 août 2016)

Une statue peu flatteuse de Donald Trump a fait beaucoup rire, à New York. (Jeudi 18 août 2016)

AFP
Le sénateur démocrate Tim Kaine a été investi candidat à la vice-présidence des Etats-Unis. (Mercredi 27 juillet 2016)

Le sénateur démocrate Tim Kaine a été investi candidat à la vice-présidence des Etats-Unis. (Mercredi 27 juillet 2016)

Keystone

Les primaires vont départager les candidats démocrates et républicains encore en lice dans la course à l'investiture pour la Maison-Blanche.

L'élection présidentielle américaine aborde un moment-charnière mardi dans la course à l'investiture démocrate et républicaine pour la Maison Blanche. Lors de ce «Super Mardi» («Super Tuesday»), des primaires et caucus se déroulent en effet dans une douzaine d'Etats pour les deux partis, dont de nombreux Etats du Sud. Hillary Clinton et Donald Trump partent favoris, selon les sondages et de nombreux commentateurs et stratèges politiques.

Il s'agit dans la plupart des Etats de primaires à la fois républicaine et démocrate, à l'exception de l'Alaska, où se tiennent seulement des caucus républicains, et du Colorado, où seuls les démocrates seront consultés également lors de caucus (réunions électorales).

Journée électorale décisive?

La plupart des bureaux de vote ouvraient entre 6h et 8h locales (entre 12h et 14h suisses) et fermeront entre 19h et 21h locales (1h et 3h suisses mercredi). En Alaska, les caucus se termineront vers 6h suisses mercredi. Les premiers sondages sont attendus dès 1h du matin mercredi et les premiers résultats dans la nuit.

Cette grosse journée électorale ne mettra pas fin à la compétition pour les investitures présidentielles des deux principaux partis: les électeurs de dizaines d'autres Etats voteront encore jusqu'en juin. Mais elles pourraient donner une avance significative à Donald Trump (face à MM. Cruz, Rubio, Kasich et Carson) et à Hillary Clinton (face à Bernie Sanders) dans la course aux délégués pour les conventions nationales d'investiture de juillet.

Voici les Etats américains au menu de ce «Super Tuesday» (avec délégués en jeu pour chaque parti): -Alabama (rép: 50 - dém: 60) - Alaska (rép: 28) - Arkansas (rép: 40 - dém: 37) - Colorado (dém: 79) - Géorgie (rép: 76 - dém: 116) - Massachusetts (rép: 42 - dém: 116) - Minnesota (rép: 38 - dém: 93) - Oklahoma (rép: 43 - dém: 42) - Tennessee (rép: 58 - dém: 76) - Texas (rép: 155 - dém: 252) - Vermont (rép: 16 - dém: 26) - Virginie (rép: 49 - dém: 110).

Les démocrates votent également dans les Samoa, un archipel américain du Pacifique (10 délégués en jeu).

Outre le Texas, les morceaux de choix en termes de délégués sont notamment la Géorgie, le Massachusetts, le Minnesota et le Tennessee. C'est donc environ près d'un quart des délégués qui seront désignés mardi, d'où l'importance de cette journée de vote.

La fameuse barre à franchir

Les primaires ou caucus dans chaque parti servent à élire des délégués aux Conventions nationales qui se tiendront respectivement du 18 au 21 juillet pour les républicains, à Cleveland (Ohio), et du 25 au 28 pour les démocrates, à Philadelphie (Pennsylvanie). C'est là que sera officiellement investi le candidat à la présidentielle ayant remporté les primaires pour chaque parti.

Au total, il y a 2472 délégués républicains à allouer, ce qui fait que le premier candidat à franchir la barre des 1247 délégués est celui qui sera investi par son parti. Le Parti démocrate alloue lui 4763 délégués, la barre à franchir est donc de 2382 délégués.

A ce stade, quatre Etats ont voté: l'Iowa, le New Hampshire, la Caroline du Sud et le Nevada.

Vers un duel final Trump-Clinton?

Chez les républicains, le magnat de l'immobilier Donald Trump est en tête, ayant remporté le New Hamsphire, la Caroline du Sud et le Nevada. Seul l'Iowa, remporté par le sénateur Ted Cruz, lui a échappé. Le sénateur de Floride Marco Rubio reste en embuscade, se vantant d'être l'alternative la plus présidentiable face à M. Trump.

Chez les démocrates, l'ancienne First Lady et ex-secrétaire d'Etat Hillary Clinton dispose d'une bonne avance sur le sénateur du Vermont Bernie Sanders, l'ayant remporté dans l'Iowa, le Nevada et très nettement en Caroline du Sud samedi dernier. M. Sanders a gagné le New Hampshire. le «Super Mardi» s'annonce compliqué pour lui.

A noter que 15% des délégués à la Convention nationale démocrate sont des responsables du parti qui ne sont liés par aucune primaire; la majorité de ces «super délégués» soutient Mme Clinton, ce qui renforce encore son avance sur M. Sanders.

(ats)

Ton opinion