Inflation: Les prix des habits pour femmes augmentent plus vite

Publié

InflationLes prix des habits pour femmes augmentent plus vite

Selon une étude parue dimanche, les vêtements destinés aux femmes en Suisse sont soumis à une inflation nettement plus forte que ceux des hommes.

En vingt ans, les prix des habits pour femmes ont augmenté de 6,5%.

En vingt ans, les prix des habits pour femmes ont augmenté de 6,5%.

REUTERS

Alors que la mode féminine est devenue de plus en plus chère ces dernières années, les prix des vêtements pour hommes et enfants n’ont guère augmenté. Selon une étude de la «NZZ am Sonntag» réalisée sur la base de l’indice des prix à la consommation de Comparis, les vêtements pour femmes coûtent aujourd’hui 6,5% de plus qu’en 2000. Pour les hommes, la hausse sur la même période est de 0,3%.

«Du point de vue de la concurrence, il n’y a pas de raison apparente pour que la mode féminine soit devenue plus chère, alors que ce n’est pas le cas pour la mode masculine et la mode enfants», explique à la «NZZ» Michael Kuhn, expert des thèmes sur la consommation chez Comparis. Il suppose que les marges sur les vêtements pour femmes ont donc augmenté.

Les femmes prêtes à dépenser plus

Cette inégalité des prix entre hommes et femmes est un phénomène connu. Le fait que des produits ou services destinés spécifiquement aux femmes (coiffeur, rasoirs, tampons ou serviettes hygiéniques) soient plus chers porte le nom de «pink-tax», ou taxe rose en français. Mais le fait que l’inflation se répercute de manière inégale sur les prix est une observation nouvelle.

D’un point de vue éthique, c’est une injustice que les entreprises fassent payer les femmes et pas les hommes, explique Michael Grund, professeur de marketing à la Haute école d’économie de Zurich. Pourtant, les femmes sont prêtes à dépenser plus d’argent pour s’habiller que les hommes selon une autre étude de l’institut GfK datant de 2021. Cette propension à investir plus dans l’habillement pourrait expliquer la nette différence de prix, estime Michael Grund, car les marques et les détaillants peuvent ainsi se permettre de demander aux femmes de dépenser davantage.

Ne ratez plus aucune info

Pour rester informé(e) sur vos thématiques préférées et ne rien manquer de l’actualité, inscrivez-vous à notre newsletter et recevez chaque jour, directement dans votre boîte mail, l’essentiel des infos de la journée.

(sys/jba)

Ton opinion

10 commentaires