Publié

ImmobilierLes prix et les loyers ont augmenté en 2020

Avec la crise, l’importance d’avoir un domicile confortable a augmenté l’an dernier. Cela a engendré une hausse des prix du logement en propriété et des loyers.

Dans le grand Zurich, les loyers ont augmenté de 1,2% l’an dernier (photo d’illustration).

Dans le grand Zurich, les loyers ont augmenté de 1,2% l’an dernier (photo d’illustration).

NurPhoto via AFP

Comme pour tous les secteurs, celui de l’immobilier a été fortement impacté par la crise. Mais pas dans le sens attendu. Alors que les experts craignaient que les prix s’effondrent, c’est le contraire qui s’est produit. Fin 2020, les prix des maisons individuelles étaient supérieurs de 5,6% à leur niveau du début de l’année. Cette hausse est pratiquement identique pour les appartements en copropriété (+5,5%). Les prix des logements indiqués dans les petites annonces ont eux aussi fortement progressé. C’est en tout cas ce qu’indiquent les derniers chiffres présentés par le Swiss Real Estate Offer Index, nous apprend un communiqué d’ImmoScout24 mardi.

Alors que la courbe des contaminations a beaucoup fluctué depuis l’apparition du virus en Suisse l’hiver dernier, les prix du logement en propriété n’ont eux évolué que dans une seule direction, celle de la hausse. «Concernant le marché immobilier, l’année 2020 a montré une fois de plus que les valeurs sûres prennent de l’importance lorsque les temps sont incertains, a déclaré Martin Waeber, Managing Director chez ImmoScout24. L’habitat et l’immobilier figurent tout en haut de la liste des priorités».

Surtout dans la région lémanique

Les mesures qui ont découlé de la crise ont bouleversé les habitudes de toutes et tous. «Dans la plupart des cas, ce changement a conduit à un résultat sans ambages: plus d’espace, une surface habitable accrue et, si possible, être propriétaire», résume Martin Waeber. Cela a donc conduit à une hausse des prix, tant sur le marché du logement en propriété que sur celui des habitations locatives.

En 2020, les loyers ont augmenté en moyenne de 1,1% sur l’ensemble du territoire. La région lémanique (+2,5%) a été la plus touchée par cette hausse, ainsi que le grand Zurich (+1,2%), qui, en raison de sa population, a un gros impact sur cette moyenne. Une hausse des loyers a également été constatée en Suisse orientale (+1,3 %), dans la Suisse du Nord-Ouest (+0,8 %), ainsi qu’en Suisse centrale (+0,3 %). Les loyers ont de leur côté stagné dans le Mittelland (0,0 %) alors qu’ils ont diminué au Tessin (-2,6 %).

«Le coronavirus marquera aussi le marché immobilier en 2021», affirme Martin Waeber. «L’attention devrait toutefois se porter sur les effets d’éventuelles conséquences économiques telles que le chômage et les baisses de salaires».

(comm/pac)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!