Arrestation d'Abdeslam: Les procureurs belge et français vont en dire plus
Publié

Arrestation d'AbdeslamLes procureurs belge et français vont en dire plus

Une conférence de presse des deux procureurs est prévue cet après-midi à Bruxelles.

1 / 14
Le seul survivant du commando des attentats de Paris a été incarcéré à la prison de Bruges (Dimanche 20 mars 2016).

Le seul survivant du commando des attentats de Paris a été incarcéré à la prison de Bruges (Dimanche 20 mars 2016).

Keystone
Salah Abdeslam est arrivé sous haute escorte dans la journée à la prison de Bruges (Samedi 19 mars 2016)

Salah Abdeslam est arrivé sous haute escorte dans la journée à la prison de Bruges (Samedi 19 mars 2016)

Keystone
Salah Abdeslam est sorti samedi matin de l'hôpital Saint-Pierre de Bruxelles, où il était soigné avec un complice. (Samedi 19 mars 2016)

Salah Abdeslam est sorti samedi matin de l'hôpital Saint-Pierre de Bruxelles, où il était soigné avec un complice. (Samedi 19 mars 2016)

Keystone

Le procureur de Paris François Molins, en visite à Bruxelles pour faire un point sur l'enquête sur les attentats de Paris trois jours après l'arrestation de Salah Abdeslam, donnera ce lundi après-midi une conférence de presse avec son homologue du parquet fédéral belge, ont annoncé les services de presse de ce dernier.

«Les procureurs Frédéric van Leeuw et François Molins répondront aux questions de la presse ce 21 mars 2016 à 15 heures au parquet fédéral» à Bruxelles, a annoncé le parquet fédéral belge dans un communiqué.

L'ADN du dernier complice identifié, retrouvé sur du matériel explosif

L'ADN de Najim Laachraoui, dernier complice présumé identifié dans l'enquête sur les attentats de Paris, a été retrouvé sur "du matériel explosif utilisé lors des attaques" qui ont fait 130 morts le 13 novembre, a indiqué lundi une source proche de l'enquête française. L'homme, âgé de 24 ans et parti en Syrie en février 2013, est recherché depuis le 4 décembre. Il avait été contrôlé sous la fausse identité de Soufiane Kayal début septembre à la frontière austro-hongroise en compagnie de Salah Abdeslam, suspect clé des attentats arrêté vendredi à Bruxelles.

(AFP)

Votre opinion