21.08.2020 à 04:59

Bien mangerLes produits au label de la coccinelle

La coccinelle est un incroyable « allié » naturel qui se nourrit de pucerons. C’est la raison pour laquelle l'association paysanne IP-SUISSE l’a choisie comme symbole de son label.

par
IP-Suisse
L'association paysanne IP-SUISSE a choisi la coccinelle comme symbole de son label.

L'association paysanne IP-SUISSE a choisi la coccinelle comme symbole de son label.

IP SUISSE

Avec cet animal bénéfique, les quelques 18'500 familles d'agriculteurs IP-SUISSE expriment leur conviction que l'agriculture en Suisse doit être pratiquée de manière durable dans sa globalité - pour le bien de tous. Elles mettent en œuvre un grand nombre de mesures concrètes, développées en collaboration avec des institutions de recherche indépendantes.

-Une provenance 100% suisse des produits garantit des distances de transport courtes et écologiques ainsi qu’une qualité exceptionnelle.

-Grâce à des mesures ciblées, les agriculteurs IP-SUISSE aménagent des habitats naturels et favorisent la biodiversité.

-Les denrées IP-SUISSE sont exemptes d’OGM et sont produites de manière à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires.

-Les émissions de CO2 et d’autres gaz à effet de serre sur les exploitations sont continuellement réduites.

-Les animaux IP-SUISSE sont élevés dans des conditions respectueuses de l’espèce et de la nature. Ils passent beaucoup de temps en plein air et reçoivent une alimentation saine.

-Les agriculteurs IP-SUISSE s’engagent en faveur des relations sociales, au sein des exploitations mais également avec les collectivités locales.

Les prix de ces aliments de haute qualité ainsi produits demeurent toutefois abordables pour les consommatrices et consommateurs, afin que chacun puisse apporter sa pierre à l’édifice de l’agriculture durable en Suisse. Ainsi, la coccinelle, considérée comme un bon présage et un symbole d'espoir et de chance, porte bonheur à tout le monde.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
4 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Camille Martins

22.08.2020 à 16:46

j'me trompe ou la plante qu'on voit n'est pas comestible ou même toxique pour les bovins ?...

@gilbert

21.08.2020 à 08:41

Bonne publicité que fait ‘ l’association paysanne IP-SUISSE ‘ avec son label ‘ coccinelle ‘ et ses déclarations, notamment : Les denrées IP-SUISSE sont sont produites de manière à réduire l’utilisation des produits phytosanitaires. ? On croit rêver....? Donc je m’étonne qu’aujourdhui les eaux souterraines suisses contiennent trop de métabolites du chlorothalonil. La valeur limite de 0,1 microgramme par litre d'eau potable est dépassée dans de vastes parties du Plateau. Pour l'Office fédéral de la sécurité alimentaire (OSAV), la pollution est considérable. Près de 45 tonnes ont été utilisées en 2017 en Suisse. Cela représente 2,22% du total des produits phytosanitaires, qui lui a atteint un total de 2027 tonnes cette même année. De qui se moque-t-on à votre avis ?

Julien

21.08.2020 à 06:18

Ces points s’appliquent également à l’agriculture conventionnelle PER... Par contre, la « qualité exceptionnelle » dépend de ce qu’on définit par qualité. Par exemple, la qualité boulangère du blé panifiable IP Suisse est malheureusement mauvaise. Le mode de culture extensif empêche d’atteindre un niveau de protéine suffisant et un ajout de gluten humide (Souvent d’origine nord-américaine) est nécessaire pour compenser ce manque. De ce fait, la farine IP Suisse finit en partie dans le pain M-Budget.