Publié

Dégâts d'imageLes professionnels de la viande mettent de l'ordre

Les règles élémentaires sont désormais inscrites dans une charte et un organe de médiation traite les plaintes de consommateurs et de lanceurs d'alerte.

L'affaire des fausses déclarations de viande par la firme grisonne Carna Grischa a fait l'effet d'une bombe l'an dernier.

L'affaire des fausses déclarations de viande par la firme grisonne Carna Grischa a fait l'effet d'une bombe l'an dernier.

ARCHIVES, Keystone

Les dégâts d'image liés aux fausses déclarations de viande révélées l'an dernier dans les Grisons poussent l'union professionnelle du secteur à prendre des mesures.

Les règles élémentaires sont désormais inscrites dans une charte et un organe de médiation traite les plaintes de consommateurs et de lanceurs d'alerte.

Le nouveau service des réclamations est géré par le Forum alémanique des consommateurs (Konsumentenforum/kf) et ce, pour des raisons de crédibilité, a indiqué ce mercredi 29 avril aux médias le président de l'Union professionnelle suisse de la viande (UPSV) Rolf Büttiker. Le forum dirige déjà un organe de médiation en matière de vente en ligne.

Cette institution se veut neutre. Elle doit servir d'intermédiaire entre les clients ou employés et les entreprises de production de viande, dans le but d'éviter les batailles judiciaires. Lorsqu'un problème ne peut être réglé en contactant directement l'entreprise, l'institution de médiation émet une recommandation.

Recours et amendes possibles

L'entreprise visée peut faire recours contre cette recommandation auprès d'un conseil de médiation, présidé par le médiateur et ancien président de l'UPSV Balz Hobler. S'y ajoutent un représentant de l'UPSV, un représentant du personnel du secteur et un autre du kf. Si l'une des deux parties rejette les conclusions du conseil de médiation, elles peuvent encore engager une procédure civile.

La nouvelle charte, qui contient en réalité des règles évidentes de comportement destinées aux membres de l'UPSV, doit elle aussi permettre aux professionnels de la viande de renforcer la confiance des consommateurs. En cas de violation de la charte, l'union professionnelle peut désormais amender les membres incriminés. Le montant est reversé à la formation professionnelle dans le secteur.

Pas de contrôles plus stricts

Jusqu'à présent, l'UPSV ne pouvait agir que lorsqu'un membre portait atteinte aux intérêts de la branche ou violaient les directives et décisions de l'union professionnelle. Dans ces cas, elle avait la possibilité de l'exclure.

L'affaire des fausses déclarations de viande par la firme grisonne Carna Grischa a fait l'effet d'une bombe l'an dernier. La boucherie d'un village zurichois a elle aussi été montrée du doigt pour avoir vendu de la viande de cheval déclarée comme viande de bœuf. L'UPSV a exclu la boucherie de ses rangs. Carna Grischa n'a, quant à elle, jamais fait partie de l'union professionnelle.

L'UPSV condamne fermement toute fausse déclaration de viande, a déclaré à Zurich Rolf Büttiker à l'occasion de la conférence de presse annuelle de l'organisation. Elle refuse en revanche d'introduire des contrôles plus stricts «qui pénaliseraient tout le monde à cause de quelques moutons noirs».

(ats)

Votre opinion