Hockey: Les promesses d'un duo potentiellement génial

Publié

HockeyLes promesses d'un duo potentiellement génial

Damien Brunner, de retour au jeu après trois mois d'absence, et Luca Cunti, un autre artiste branché sur courant alternatif, sont enfin réunis. Et cela promet.

par
Cyrill Pasche
Bienne

Damien Brunner n'a pas manqué son grand retour au jeu. Le spectaculaire attaquant s'est offert un doublé contre Rapperswil (3-2), offrant au passage la victoire au HC Bienne, la troisième de rang en championnat. La présence du numéro 96 dans l'alignement, trois mois après son dernier match officiel (le 6 septembre contre Frisk Asker, en Norvège dans le cadre de la Champions Hockey League) est tombée à pic pour les Seelandais.

Le sens du but ne se perd pas

Brunner a avant tout démontré une chose: le sens du but est une qualité rare qui ne se perd pas, même après trois mois d'absence forcée suite à une opération à un poignet. «Quand on manque de rythme, il faut savoir où se placer», a plaisanté le match-winner du HCB dans les couloirs de la Tissot Arena, quelques instants après son retour gagnant.

Le retour de Brunner et de son sens aiguisé du but est évidemment une bénédiction pour le club seelandais. Elle l'est aussi pour Luca Cunti (deux passes décisives), l'un des coups de poker de l'intersaison. Les deux Zurichois – Brunner, 33 ans, à l'aile; Cunti, 30 ans, au centre - même après avoir été séparés aussi longtemps (ils avaient disputé la phase de préparation côte à côte) se sont retrouvés les yeux fermés sur la glace.

Quel «comeback»!

Ce duo a indiscutablement de la dynamite sous les patins et un grain de folie dans sa façon déjantée d'aborder un match de hockey. C'est certain, leur association va permettre aux partisans du HCB de rêvasser durant la deuxième partie de la saison. Avant le retour au jeu de Brunner, Cunti avait d'ailleurs annoncé la couleur dans les colonnes des quotidiens de la place: «Damien n'a qu'à mettre sa canne sur la glace et attendre que le puck arrive.» C'est évidemment ce qui s'est produit dimanche à leur troisième présence commune sur la surface de jeu. Passe de Cunti, but de Brunner. Quel «comeback»!

Cunti-Brunner, Brunner-Cunti: le HCB tient là son duo de choc. Un tandem qui a de la dynamite sous les patins et auquel il faudra sans doute pardonner de temps à autre quelques passages à vide ou autres «jours sans». Mais un duo potentiellement génial qui modifie complètement le visage du groupe d'Antti Törmänen. Ce HC Bienne est désormais encore plus imprévisible et «joueur» qu'avant. Autant dire que cela promet.

Bienne - Rapperswil 3-2 (2-2 1-0 0-0)

Tissot Arena. 6095 spectateurs.

Arbitres: MM. Mollard, Müller, Altmann et Schlegel.

Buts: 11e Brunner (Cunti, Künzle) 1-0, 16e Ullström (Pouliot, Rajala/5 c 4) 2-0, 17e Rehak 2-1, 18e Rowe (penalty) 2-2, 38e Brunner (Sataric, Cunti) 3-2.

Bienne: Paupe; Rathgeb, Forster; Ulmer, Salmela; Kreis, Moser; Ullström, Pouliot, Rajala; Brunner, Cunti, Künzle; Riat, Fuchs, Kessler; Kohler, Gustafsson, Neuenschwander. Entraîneur: Törmänen.

Rapperswil: Nyffeler; Egli, Randegger; Vukovic, Schmuckli; Hächler, Maier; Schneeberger, Gurtner; Clark, Cervenka, Forrer; Kristo, Rowe, Simek; Mosimann, Schlagenhauf, Wetter; Dünner, Ness, Rehak. Entraîneur: Tomlinson.

Notes: Bienne sans Fey, Hügli, Lüthi, Tschantré, Wüest (blessés), Schneider (surnuméraire), Karaffa, Holdener, Tanner (avec La Chaux-de-Fonds) ni Prysi (Ajoie). Rapperswil sans Casutt, Hüsler, Loosli, Profico, Schweri (blessés), Wellman ni Dufner (malades). Temps mort demandé par Rapperswil (57'44). Rapperswil sort son gardien au profit d'un sixième joueur de champ (de 57'44 à la fin du match).

Pénalités: 3 x 2' contre Bienne, 2 x 2' contre Rapperswil.

Ton opinion