Rentrée scolaire: Les psychologues dénoncent la pression des parents sur les élèves

Actualisé

Rentrée scolaireLes psychologues dénoncent la pression des parents sur les élèves

Angoissés pour l'avenir de leurs enfants, les pères et les mères en demandent trop.

par
Alexandre Haederli et Linda von Burg
Une pression trop forte provoque chez certains enfants des angoisses et une baisse des résultats.

Une pression trop forte provoque chez certains enfants des angoisses et une baisse des résultats.

Catherine Delahaye, AFP

Qu'est-ce qui pousse un élève à solliciter l'aide d'un psychologue scolaire en Suisse? Les statistiques n'existent pas sur ce sujet. «Le Matin Dimanche» a donc enquêté, obtenant des données précises sur 20 cantons différents. Le résultat est étonnant: les angoisses des enfants ne collent pas aux projections des adultes.

Non, les élèves ne se sentent pas bousculés par la proportion d'élèves étrangers, par les tensions religieuses ni par les conflits entre garçons et filles. Ce qui les met réellement sous pression, c'est plutôt leurs parents, le désir qu'ils ont de les voir obtenir de bons résultats scolaires.

Anxiété et troubles de l'apprentissage

Le chiffre est édifiant: 87% des psychologues consultés estiment que l'éducation des parents pose problème. Leur attente peut conduire à une anxiété de l'élève, des troubles de l'apprentissage ou de mauvais résultats. De quoi nous faire réfléchir à la veille de la rentrée scolaire.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L'application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Ton opinion