Actualisé

FléauLes punaises de lit prolifèrent, les autorités s’inquiètent

L’insecte suceur de sang est de retour. En particulier à Genève, plus exposée aux brassages de population.

par
Raphaël Leroy
La punaise de lit est de couleur brunâtre. Elle fait entre 4 et 7 millimètres et ne vole pas. Elle mange tous les 3 à 7 jours.

La punaise de lit est de couleur brunâtre. Elle fait entre 4 et 7 millimètres et ne vole pas. Elle mange tous les 3 à 7 jours.

Piotr Naskrecki/Wikimdia

Ces derniers mois, à Genève, on a trouvé des punaises de lit dans des cinémas, des cars, des camps de vacances, des cabinets d’avocats ou chez des coiffeurs.

Plus de 2200 interventions en 2014

Une entreprise genevoise spécialisée dans la désinfection est intervenue plus de 2200 fois depuis le début de l’année, contre 675 fois pour toute l’année 2012. Le problème est pris au sérieux par les autorités.

A Genève, un groupe de travail a été constitué pour empêcher «un problème de salubrité publique de se transformer en problème de santé publique», dit un porte-parole. L’objectif est de déterminer les bonnes pratiques, de recenser les lieux touchés et de mettre en place une politique de prévention.

La punaise de lit ne transmet pas de maladie et ses piqûres ne sont pas plus graves que celles d’un moustique. Mais répétées et concentrées, elles irritent la peau aussi sûrement que le moral. Il est surtout difficile de s’en débarrasser une fois qu’elles ont élu domicile chez vous, et la désinfection peut coûter cher. La punaise de lit avait pratiquement disparu dans les années 50. Elle est réapparue depuis cinq ans dans les grandes villes dans le monde, depuis deux ans en Suisse romande.

Pour en savoir plus, consultez la nouvelle application Le Matin Dimanche sur iPad ou notre E-Paper pour une lecture sur votre ordinateur personnel.

Votre opinion