Retraite: Les quadragénaires sont sacrifiés sur l'autel de la future prévoyance
Publié

RetraiteLes quadragénaires sont sacrifiés sur l'autel de la future prévoyance

La réforme des premier et deuxième piliers pourrait affecter les rentes des quadras. Première génération après les baby-boomers, ils ne bénéficieront pas des mêmes conditions que leurs parents.

par
Frédéric Vormus
La génération née dans les années 1970 risque bien de payer le prix fort de la réforme.

La génération née dans les années 1970 risque bien de payer le prix fort de la réforme.

Urs Keller/Ex-Press

Comparaison n'est pas raison, pourtant difficile pour les quadragénaires de ne pas chercher à mesurer leur vie à l'aune de celle de leurs parents, particulièrement en matière de prévoyance professionnelle. La génération née dans les années 1970 risque en effet d'essuyer les plâtres de la réforme conjointe de l'AVS et du deuxième pilier lancée par le conseiller fédéral Alain Berset, sous l'appellation Prévoyance 2020.

Celle-ci devrait garantir des rentes sûres et un niveau de vie suffisant pour tous les retraités, tout en contenant un déficit estimé à plus de 7 milliards, rien que pour l'AVS, en 2030. Les différentes moutures du projet, celles de la commission des Etats et plus spécifiquement celle du National, n'épargnent pas les moins de 50 ans.

Jusqu'à 2500 francs de perte annuelle

Ainsi, cette semaine, le chef du Département de l'intérieur rappelait, dans le Tages-Anzeiger, que «selon les décisions de la commission du National, les moins de 50 ans au moment de l'entrée en vigueur de la réforme pourraient perdre jusqu'à 2500 francs sur 48 000 francs de rentes annuelles.»

En remettant en cause la version de la commission de la sécurité sociale et de la santé publique du National, le ministre pousse son propre projet. En effet, les trois moutures présentent de nombreuses divergences mais l'une frappe de plein fouet les quadragénaires: les mesures transitoires.

Pour en savoir plus, consultez le nouveau site du Matin Dimanche, www.lematindimanche.ch, sur votre ordinateur personnel, votre tablette ou votre smartphone. L'application Le Matin Dimanche est toujours disponible sur iPad.

Votre opinion