09.03.2020 à 17:49

Les quarantaines seront plus courtes en Suisse

Coronavirus

La forte propagation du coronavirus a poussé l'OFSP à modifier les consignes pour les mises en isolement afin d'éviter une surcharge des établissements médicaux.

La cheffe de la section Contrôle de l'infection de l'OFSP Virginie Masserey a annoncé ce lundi les nouvelles mesures concernant les quarantaines.

La cheffe de la section Contrôle de l'infection de l'OFSP Virginie Masserey a annoncé ce lundi les nouvelles mesures concernant les quarantaines.

Keystone

Les quarantaines liées au coronavirus seront plus courtes et toucheront moins de monde. Les personnes infectées devront rester en isolement dix jours au minimum et seuls leurs contacts très proches seront mis en quarantaine pendant au moins cinq jours.

La forte propagation du coronavirus a poussé l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) à changer dès lundi les règles de quarantaine. «Retrouver et avertir toutes les personnes ayant été en contact plus de 15 minutes à moins de deux mètres d'un cas avéré demanderait des efforts disproportionnés», a indiqué Virginie Masserey, cheffe de la section Contrôle de l'infection de l'OFSP à Keystone-ATS.

«Une telle mesure aboutirait en outre rapidement à la mise en quarantaine d'une grande partie de la population», a-t-elle ajouté. Les autorités sanitaires ont donc décidé de restreindre le nombre de personnes mises en isolement pour éviter de paralyser le pays.

Pas de symptômes pendant 48h

Seules les personnes particulièrement vulnérables ou devant être hospitalisées et le personnel des établissements médicaux seront testés. En cas de retour positif, ils seront mis en isolement pendant au moins dix jours par leur médecin traitant - et non plus le médecin cantonal.

Une fois le délai écoulé, les personnes infectées seront libres de retrouver la société si elles n'ont pas montré de symptômes pendant 48 heures. «Elles devront cependant continuer à observer les mesures d'hygiène, car il est possible qu'elles excrètent encore à faible dose le virus», précise Virginie Masserey.

C'est aussi le médecin traitant qui s'occupera de remonter la chaîne d'infection. Seuls les contacts très proches, à savoir les personnes vivant sous le même toit ou les partenaires extérieurs, seront soumis à une quarantaine de cinq jours au minimum.

Autoresponsabilité

Les personnes, ne présentant que de faibles symptômes et pas de risque particulier, ne seront quant à elles pas testées. «Nous en appelons à l'autoresponsabilité», a expliqué Virginie Masserey.

«Un jeune bien portant par exemple doit se mettre lui-même en isolement. Il devra y rester jusqu'à un jour après la fin des symptômes et avertir son entourage. Si son état se péjore, il devra toutefois téléphoner à un médecin qui décidera s'il y a lieu de le tester», a-t-elle poursuivi.

Dans ce contexte, la cheffe de section de l'OFSP rappelle que les entreprises sont encouragées à ne pas demander de certificat médical avant le 5e jour. «Il faut éviter une surcharge des cabinets.»

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!