Football: Les réactions à la reprise éventuelle de la SFL
Actualisé

FootballLes réactions à la reprise éventuelle de la SFL

Quatre clubs ont déjà réagi à la décision de la Swiss Football League de convoquer une assemblée générale le 29 mai, pour un possible retour au jeu quatre semaines plus tard. Plusieurs salles et donc plusieurs ambiances.

par
Sport-Center
La Maladière abandonnée.

La Maladière abandonnée.

Keystone

Christian Constantin, président du FC Sion: «Au FC Sion, on ne reprend pas les entraînements. On a une ligne de conduite et on va la respecter. Les choses doivent se faire dans l'ordre. Tant qu'il n'y a pas d'ordre, on ne peut pas les faire.»

Christian Binggeli, président de Neuchâtel Xamax: «On avait prévu de reprendre l'entraînement le lundi 11 mai. Mais avec les annonces de la SFL, on a décidé de différer notre reprise. On sait que tout se décidera lors de l'assemblée extraordinaire du 29 mai, mais si le championnat reprend, on se doit d'être prêt. Cela dit, on sent que les choses bougent en coulisses. Il semblerait que certains clubs opposés à une Super League à 12 équipes soient en train de faire machine arrière. Il pourrait donc se passer encore beaucoup de choses d'ici au 29 mai.»

Vincent Steinmann, directeur commercial et marketing du Lausanne-Sport: «La reprise des entraînements du LS est actée, même si on ne connaît pas encore la date exacte du retour sur le terrain. Avec le décalage de l'éventuelle reprise aux 19, 20 et 21 juin, on n'y sera pas le 11, mais au plus tard la semaine d'après. Dans l'intervalle, il faudra aussi faire valider notre procédure de retour sur le pré auprès des autorités communales. La décision du SECO? Elle change forcément des choses pour nous, mais si telles sont les règles, on alors on les suivra.»

FC Lugano, via un communiqué de presse: «Tel que communiqué par la SFL, une réunion extraordinaire a été convoquée, qui se tiendra le 29 mai, au cours de laquelle les représentants des 20 clubs prendront une décision finale quant à la poursuite de la saison 2019/20. Il a également été annoncé que toute reprise du championnat n'aura pas lieu avant le week-end du 20-21 juin; pour ces raisons, la société a décidé que l'activité de la première équipe ne reprendrait que le lundi 18 mai. D'autres évaluations seront effectuées au début de la semaine prochaine.»

Vartan Sirmakes, président du Stade Lausanne-Ouchy: «La SFL attend logiquement la décision du Conseil Fédéral du 27 mai. Si de nouvelles barrières strictes sont mises en place... Pour le SLO, c'est difficile de se décider, je ne peux pas le faire seul. Il faut voir avec le coach et les joueurs! Vous avez vu le sondage effectué auprès de ces derniers? Ce premier verdict vient de tomber et on ne peut pas encore vous répondre. Concernant le SECO, ça va rendre les choses très difficiles financièrement. 850 juniors sont sur le carreau aussi, il faut y penser! Concernant les professionnels, je leur laisserai la parole. C'est le sportif qui décidera au Stade Lausanne-Ouchy.»

Le Servette FC nous a quant à lui fait savoir que ses plans ne changeaient aucunement à la suite de cette annonce de la SFL. La reprise des entraînements reste fixée au lundi 11 mai. Le club genevois attend également le 27 mai et l'annonce du Conseil Fédéral pour en savoir plus sur les aides financières éventuelles.

Votre opinion