Suisse: Les récoltes plombées par l’inflation et la canicule

Publié

SuisseLes récoltes plombées par l’inflation et la canicule

Selon un premier bilan de l’année 2022, les agricultures devraient pouvoir augmenter de 10% leurs recettes pour pouvoir joindre les deux bouts.

La sécheresse de cet été s’additionne à une hausse des coûts supérieure à celle des recettes pour l’agriculture suisse.

La sécheresse de cet été s’additionne à une hausse des coûts supérieure à celle des recettes pour l’agriculture suisse.

Beat Mathys

«Une année mitigée» pour les revenus agricoles, constate mardi Agroscope. Un renchérissement des coûts qui «annule» la hausse de la production, analyse de son côté l’Office fédéral de la statistique (OFS). Selon les chiffres 2021 et les projections 2022, l’agriculture suisse a bel et bien souffert de la météo maussade en 2021, de la sécheresse cette année, mais aussi de l’inflation.

Dans les régions où les précipitations ont été suffisantes, les rendements «sont bons pour la plupart». Dans l’économie animale, la situation sur le marché des bovins est qualifiée de satisfaisante par l’Union suisse des paysans (USP). Selon l’organisation, les familles paysannes ont «plus que jamais besoin de voir la recette de la vente de leurs produits augmenter d’au moins 10%, pour rentrer dans leurs frais».

L’USP dénonce au passage de «nouvelles dispositions écologiques», qui selon elle pèsent encore davantage sur les coûts, «en raison des pertes de rendement et augmentent les risques de culture». Elle appelle «tous les acheteurs à se montrer équitables», dans leur partenariat, pour les agriculteurs, qui ne doivent pas assumer seuls la hausse des coûts.

Revenus rattrapés par les coûts

(Comm/jba)

Ton opinion

7 commentaires