Publié

CyclismeLes records d'un Tour de France pas comme les autres

La Grande Boucle, remportée dimanche par Tadej Pogacar (23 ans en septembre), a vu le prodige slovène revisiter quelque peu l'histoire de son sport.

par
Sport-Center
Pogacar, Pogacar, Pogacar et Cavendish.

Pogacar, Pogacar, Pogacar et Cavendish.

AFP

Egan Bernal a gagné le Giro et se prépare pour la Vuelta. Primoz Roglic a dû abandonner en fin de première semaine. Geraint Thomas, entre autres leaders prévus pour jouer le haut du classement général, est tombé lui aussi en début de Tour et n'a jamais retrouvé son niveau... Sans adversaire à sa hauteur, Pogacar a gagné son deuxième Tour de France en neuf mois et rejeté 5'20 plus loin le surprenant Danois Jonas Vingegaard et à 7'03 l’Equatorien Richard Carapaz.

Un gouffre, mais des écarts qui figurent parmi d'autres chiffres impressionnants, pour cette édition 2021 de la Grande Boucle. La plus grande course du monde n'a pas connu la canicule, a été courue de façon très débridée du premier à l'antépénultième jour et il y avait moins d'arrivées au sommet que d'habitude. Du coup, le peloton est allé plus vite que jamais ou presque, terminant l'épreuve à la moyenne de 41,160 km/h. Seul le Tour 2005 a été plus vite (41,654 km/h).

Mais c'est clairement Pogacar qui a éclaboussé le TdF de sa classe, même si Mathieu Van der Poel, en première semaine, et Wout van Aert, vainqueur en montagne, contre la montre et au sprint, ont eux aussi époustouflé. Le maillot jaune slovène a marqué l'histoire en devenant, à 22 ans, 9 mois et 7 jours, le plus jeune double vainqueur du Tour de France, doublant Laurent Fignon (23 ans, 11 mois et 10 jours).

En bonne compagnie

Le podium de dimanche soir sur les Champs Elysées, avec Pogacar sur la plus haute marche, surplombant Vingegaard (24 ans et 220 jours) et Carapaz (28 ans et 50 jours), nous donne une moyenne de 25 ans et 68 jours. Il s'agit là du trio de tête le plus jeune du grand raout de juillet depuis l'édition de 1971, dominée par Eddy Merckx, devant Joop Zoetemelk et Lucien Van Impe.

Comme l'année dernière, le coureur du Team UAE a ramené à Paris le tricot de leader, mais aussi celui à pois de meilleur grimpeur et le blanc de meilleur jeune. Ils ne sont que trois à l'avoir fait deux ans d'affilée et pas des moindres: Eddy Merckx, Fausto Coppi et Gino Bartali. Excusez du peu! Personne ne l'a fait trois fois dans la longue histoire de la petite reine. Peut-être est-ce pour 2022…

Pogacar est le quatrième cycliste à gagner le Tour deux fois à ses deux premiers essais en carrière. A ce petit jeu, il est l'égal de cador de la bicyclette comme Laurent Fignon (1983 et 1984), Bernard Hinault (1978 et 1979) et forcément le Cannibale Eddy Merckx (1969 et 1970).

Votre opinion