Athlétisme: Les records tiennent bon à Oslo
Publié

AthlétismeLes records tiennent bon à Oslo

Le Qatarien Mutaz Barshim (saut) et l'Ethiopienne Genzebe Dibaba (5000 m) n'ont pas battu de record au meeting d'Oslo comptant pour la Ligue de diamant.

Mutaz Barshim n'a pas réussi à effacer le record de Javier Sotomayor.

Mutaz Barshim n'a pas réussi à effacer le record de Javier Sotomayor.

AFP

Les vieux records tiennent toujours. Les sauteurs en hauteur emmenés par le Qatarien Mutaz Barshim ont échoué à s'attaquer au mythique record du monde de Javier Sotomayor (2,45 m) au meeting d'Oslo, de même que l'Ethiopienne Genzebe Dibaba, pourtant valeureuse sur 5000 m, n'est pas parvenue à menacer la marque de sa soeur aînée Tirunesh.

Cette 6e étape de la Ligue de diamant a encore apporté la preuve que les records ne tombent pas sur commande. Les organisateurs sous la conduite de Steinar Hoen, champion d'Europe de la hauteur en 1994, avaient mis les grands moyens pour cette 50e édition du Bislett dans l'espoir de faire choir les légendes et obtenir un 28e record du monde dans l'histoire du meeting. Ils avaient même déplacé le sautoir de la hauteur pour le rapprocher du public et le protéger au mieux du vent.

Malgré la présence dans le concours de cinq hommes à 2,40 m et plus (Barshim, Bohdan Bondarenko, Ivan Ukhov, Andriy Protsenko et Derek Drouin), les cimes n'ont pas tremblé. L'épreuve s'est même conclue sur deux surprises considérables: la victoire du Chinois Guowei Zhang avec 2,36 m, devant l'Italien Marco Fassinotti, que personne n'attendait (2,33 m). Barshim, qui avait accumulé les concours à plus de 2m40 ces derniers mois, n'a fini que 3e (2,33 m). C'est toujours mieux que le champion du monde Bondarenko (5e avec 2,33 m aussi) et le champion olympique Ivan Ukhov (8e avec 2m25).

Sotomayor, présent sur place, peut dormir tranquille encore un moment. Mais le Cubain avait dit la veille s'attendre à ce que la génération actuelle fasse tomber son record.

Genzebe reste derrière sa soeur

Genzebe Dibaba, la sportive mondiale de l'année 2014, n'est pas parvenue à faire chuter son aînée Tirunesh de son piédestal. Cette dernière avait établi le dernier record du monde en date du Bislett en 2008, en 14'11''15 sur 5000 m. La cadette de 24 ans est partie pour s'y attaquer jeudi, forte de sa razzia effectuée en salle cet hiver. Las, les meneuses d'allure n'avaient pas tout à fait le niveau pour l'emmener sur les bases souhaitées, si bien que la belle pépite de Bekoji a fini par se battre contre elle-même plutôt que contre le record. Elle a signé néanmoins une belle victoire en 14'21''29. Avec encore l'aînée, Ejegayehu, présente dans la course lors du record de Tirunesh en 2008, la fratrie Dibaba compte trois grandes championnes...

La soirée a finalement été assez pauvre en exploits. Les 15 000 spectateurs se sont mis sous la rétine une seule meilleure performance mondiale de l'année (MPM), par Kaliese Spencer (Jam) sur 400 m haies en 54''15. Ils ont encore pu admirer un quintuplé US sur 100 m haies, emmené par Jasmin Stowers (12''84, fort vent contraire). Sur 200 m, l'Aixois Christophe Lemaitre a profité de l'absence des meilleurs Américains et Jamaïcains pour remporter une victoire (20''21/- 1,2 m/s) à même de lui remonter le moral.

Votre opinion