Témoignage: Les résidents d'un EMS de Gimel sont-ils négligés?

Publié

TémoignageLes résidents d'un EMS de Gimel sont-ils négligés?

Le CHUV a ouvert une enquête administrative contre un EMS de Gimel (VD) suite au témoignage d'un aide-soignant.

C'est cet EMS de Gimel, l'EMS de Soerensen, qui est en cause. Il est pourtant reconnu d'utilité publique et propriété de l'Etat de Vaud.

C'est cet EMS de Gimel, l'EMS de Soerensen, qui est en cause. Il est pourtant reconnu d'utilité publique et propriété de l'Etat de Vaud.

Florian Cella

Les personnes âgées seraient délaissées et mal nourries dans cet EMS de Gimel, selon le collaborateur qui a tiré la sonnette d'alarme auprès du CHUV.

L'employé travaillant dans l'EMS Soerensen a alerté la direction du Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV). Selon son témoignage, le personnel serait trop nombreux, mais les résidents privés de loisirs, les repas seraient rationnés et le personnel prendrait les restes à la maison.

«Dès que nous avons entendu cet employé, la décision a été prise d'ouvrir une enquête administrative afin d'établir clairement les faits», a indiqué mercredi Isabelle Lehn, directrice des soins du CHUV. Elle confirmait une information publiée par 24 heures.

26 résidents

«Ses allégations ont été prises au sérieux. L'état des lieux que nous allons faire permettra de voir si les faits sont avérés ou non», a-t-elle ajouté.

L'enquête porte sur quatre points: le respect des normes en matière d'animations et d'organisations du temps de travail, la gestion des cuisines et la qualité de la prise en charge. Elle a été confiée à une ex-directrice des soins de département à la retraite. Les résultats devraient être connus à fin août.

L'EMS Soerensen compte actuellement 26 résidents pour la plupart très autonomes. L'établissement a été rattaché au CHUV depuis 2012.

(ats)

Ton opinion