Publié

ImmobilierLes risques de surchauffe stressent les propriétaires

Les perspectives de l'immobilier ne sont pas roses, affirme UBS. Certains propriétaires pourraient devoir vendre en cas de récession ou si les taux remontent. Dans l'arc lémanique, le ton est plus calme et serein.

par
Marc-Henri Jobin
1 / 2
Comme Genève, la ville de Zurich est jugée risquée, vu les prix auquel s'échangent les objets. La Banque Cantonale de Zurich vient d'annoncer un recul de 1,9% des prix de l'immobilier dans la plus grande ville de Suisse au quatrième trimestre 2011.  Pour le canton de Zurich, la baisse se limite à 0,7%.

Comme Genève, la ville de Zurich est jugée risquée, vu les prix auquel s'échangent les objets. La Banque Cantonale de Zurich vient d'annoncer un recul de 1,9% des prix de l'immobilier dans la plus grande ville de Suisse au quatrième trimestre 2011. Pour le canton de Zurich, la baisse se limite à 0,7%.

Keystone
De même, la partie de Bâle-Campagne située en proche périphérie de Bâle-Ville est sous observation après une forte et rapide montée des prix. A l'image, Binningen (BL), commune qui surplombe la ville rhénane.

De même, la partie de Bâle-Campagne située en proche périphérie de Bâle-Ville est sous observation après une forte et rapide montée des prix. A l'image, Binningen (BL), commune qui surplombe la ville rhénane.

Keystone

Au lendemain d'une étude signalant que les prix de l'immobilier ont grimpé de 35% en cinq ans en Suisse, UBS fait frémir les propriétaires: «Si la crise financière se renforce et que le pays tombe en récession, le chômage augmentera et de plus en plus de gens devront vendre leur logement», affirme le responsable du secteur «Global Real Estate Research» de la grande banque.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!