Votations fédérales: les Romands sauveront peut-être la loi sur le cinéma
Publié

Sondage votationsLes Romands sauveront peut-être la loi sur le cinéma

Selon le premier sondage Tamedia/20 minutes, les trois objets des votations fédérales du 15 mai 2022 passeraient. Mais la modification de la loi sur le cinéma est en sursis.

par
Eric Felley
Le sondage montre clairement un vote différent en fonction de l’âge. Les plus jeunes refusent assez nettement le projet du Parlement.

Le sondage montre clairement un vote différent en fonction de l’âge. Les plus jeunes refusent assez nettement le projet du Parlement.

Getty Images/Tetra images RF

Les Romands habitants les villes et les personnes plus âgées sauveront peut-être la modification de la loi sur le cinéma. Selon le premier sondage Tamedia/20 minutes, celle-ci serait acceptée en Suisse par 51% des voix contre 44% de non et 5% d’indécis. On constate un important röstigraben, puisque la loi n’est soutenue que par 46% en Suisse alémanique contre 65% en Suisse romande et 55% au Tessin. Il existe aussi une grande différence en fonction de l’âge. Le soutien chez les moins de 35 ans est de 39% seulement et il augmente au fil des ans pour atteindre 62% au-dessus de 65 ans.

Le soutien le plus fort se trouve chez les sympathisants des Vert.e.s avec 72% de oui contre seulement 27% à l’UDC. Le premier argument en faveur du oui est que les plateformes de streaming se font beaucoup d’argent en Suisse qui part à l’étranger et qu’il serait juste qu’une partie soit réinvestie dans le pays. Dans le camp du non, c’est l’introduction d’une nouvelle taxe culturelle qui est dénoncée, ainsi que le risque de voir augmenter le prix des abonnements.

Oui à la loi sur la transplantation sauf à l’UDC

Si le résultat s’annonce serré pour la loi sur le cinéma, les deux autres objets des votations fédérales du 15 mai 2022 ont pour l’instant les faveurs de l’opinion. La modification de la loi sur la transplantation est soutenue par 61% des sondés contre 37% d’avis défavorables et 2% d’indécis. Les sympathisants de tous les partis l’acceptent, sauf à l’UDC, qui rejette la proposition par 58% de non. À l’inverse, les plus enthousiastes sont les Verts libéraux avec 75% de oui.

Cette gauche qui soutient Frontex

Enfin sur le troisième objet, le développement de l’acquis de Schengen et l’augmentation de la participation de la Suisse au corps des garde-frontières européens (Frontex), le sondage montre un oui à 59%, un non à 33% et encore 8% d’indécis. Les Verts libéraux, le Centre et le PLR sont les plus favorables avec respectivement 80%, 75% et 71% de oui. À l’UDC c’est non à 53%. Paradoxalement, à gauche, d’où est parti le référendum, on trouve 59% de oui au Parti socialiste et 52% de oui chez les Vert.e.s.

Votre opinion

12 commentaires