12.11.2020 à 21:09

FootballLes Rougets poursuivent leur série folle

Déjà qualifiée pour la phase finale de l’Euro M21, la Suisse a enchaîné une neuvième victoire en autant de matches dans ces éliminatoires en battant l’Azerbaïdjan, jeudi soir à Thoune (2-1).

par
Brice Cheneval
Filip Stojilkovic (au centre) vient de marquer le deuxième but, c’est la folie dans le camp suisse.

Filip Stojilkovic (au centre) vient de marquer le deuxième but, c’est la folie dans le camp suisse.

Keystone

Mauro Lustrinelli, le sélectionneur des M21 suisses, s’était montré clair: son équipe a beau s’être déjà qualifiée pour la phase finale de l’Euro 2021, il n’entendait pas relâcher la pression pour les deux derniers rendez-vous de l’année. «Lustrigol» attendait de ses joueurs un investissement maximal, «comme si chaque match était une finale», avait-il martelé.

Face à l’Azerbaïdjan, ce jeudi soir, il a failli être déçu. Les Rougets sont passés tout près de tomber dans le piège dressé par l’avant-dernier de leur groupe. Vainqueurs à l’aller (1-0), déjà dans la douleur, ils ont puisé dans leurs ressources pour signer leur neuvième victoire en autant de sorties dans cette campagne éliminatoire.

Kökcü ouvre la marque

La Suisse confisquait le ballon d’entrée mais ne parvenait pas à se montrer réellement dangereuse. Seules la vivacité et la justesse technique de son duo d’attaque Mambimbi-Zeqiri lui offraient un semblant de menace offensive. Son adversaire n’offrait pas davantage de spectacle, jusqu’à la 22e. Sur l’une des premières incursions azéries dans le camp helvétique, Köhn se faisait surprendre par un centre venu de la droite et effleuré par Kökcü (22e).

Ce but ne déclenchait pas un sursaut fou chez les hôtes. Imeri mettait bien à contribution Ibrahimov sur une frappe puissante, consécutive à une délicieuse remise de Zeqiri (28e), mais c’était trop peu. Kökcü passait même tout près du break à la 33e, quand son enroulé du droit était superbement détourné par Köhn.

Toma a bien suivi

Puis dès l’entame du second acte, un Bayramov absolument seul face aux buts expédiait dans les nuages un ballon généreusement repoussé par Köhn (47e). Passés tout près de la correctionnelle, les Rougets recollaient sur l’action suivante. Servi dos au but par Okafor, Zeqiri enchaînait d’un tir en pivot repoussé par le poteau. En embuscade, le Sédunois Bastien Toma avait bien suivi et terminait le travail (49e).

Le début de la révolte? Que nenni. Entré à l’heure de jeu, Bajrami puis Zesiger sollicitaient Ibrahimov (70e et 78e) et c’est à peu près tout. Jusqu’à ce que Stojilkovic, à la réception d’un centre, offre la victoire aux siens d’une tête dans le temps additionnel. L’attaquant de Sion, prêté à Aarau, pouvait exulter: grâce à lui, la Suisse poursuit sa série historique et peut rêver d’un sans-faute.

La France lundi

Reste désormais aux Rougets à boucler comme il se doit ces éliminatoires par le choc au sommet contre la France, lundi. Les Bleuets, battus à l’aller (1-3), affrontent ce jeudi soir le Liechtenstein. En cas de victoire, ils valideraient leur qualification pour la phase finale et pourraient encore espérer ravir la première place du groupe à la troupe de Mauro Lustrinelli.

Suisse M21 – Azerbaïdjan M21 2-1 (0-1)

Stockhorn Arena (Thoune).

Arbitre: Kaspar Sjöberg (SUE).

Buts: 22e Kökcü 0-1; 49e Toma 1-1; 91e Stojilkovic 2-1.

Suisse M21: Köhn; Muheim, Zesiger, Bamert (cap.), Sidler; Imeri (63e Pusic), Domgjoni (74e Jankewitz), Toma (80e Sohm), Okafor (79e Stojilkovic); Mambimbi (63e Bajrami), Zeqiri. Entraîneur: Mauro Lustrinelli.

Azerbaïdjan M21: Ibrahimov; Jafarguliyev, Aghjabayov, Tamazov, Hüseynli; Nabiyev (71e Maharramli), Rzayev, Hajili (cap.), Bayrmavov (92e Yildirim); Kökcü, Abdullazade (84e Ingilabli). Entraîneur: Milan Obradovic.

Avertissement: 86e Hüseynli.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
14 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Lolos1

12.11.2020 à 23:28

L'équipe de Suisse ne gagnera jamais de trophée. Pourquoi en parler autant..

Jean

12.11.2020 à 22:53

Oui cette équipe M21 a montré l'exemple à Petkovic et à ses joueurs. L'entraîneur national n'arrive plus à motiver cette équipe depuis bien longtemps et trouve toujours une excuse pour expliquer la médiocre performance. Bravo à nos jeunes mais contre la France ce sera une autre chanson....

ernestino1213

12.11.2020 à 22:04

Un conseil à Petkovic: regardez ces jeunes et prenez-les comme exemple pour comment il s'enengagent, se battent et luttent sur chaque ballon jusq'au sifllet final de l'arbitre. Bravo à Mauro, à tout l'èquipe et au staff technique! Je me rejoui de les revoir lundi contre la France même si la qualification pour la finale de l'Euro 2021 est déjà acquise.