Actualisé 18.09.2019 à 11:51

Les sabres laser de la Fête des vignerons sont à Finzi Pasca

Recyclés

Tout le monde se souvient des Cent-Suisses et de leurs sabres laser à Vevey cet été. Ces tubes lumineux ont suivi le metteur en scène pour son spectacle à Genève. A l'heure des comptes, le directeur explique.

par
Eric Felley
Dans «Einstein on the Beach», les épées laser des Cent-Suisses sont devenus des tubes de lumière à multiples usages. C'est la compagnie Frinzi Pasca qui en est propriétaire.

Dans «Einstein on the Beach», les épées laser des Cent-Suisses sont devenus des tubes de lumière à multiples usages. C'est la compagnie Frinzi Pasca qui en est propriétaire.

Carole Parodi/Grand Théatre

Au moment de faire les comptes de la Fête des Vignerons, la perspective d'un déficit annoncé de 15 à 20 millions de francs délie les langues. Ainsi, d'aucuns s'étonnent de constater que les fameux sabres laser des Cent-Suisses de la fête soient aujourd'hui sur la scène du Grand Théâtre de Genève. Le point commun: c'est le metteur en scène, Daniele Finzi Pasca, qui a mis également en scène l'opéra «Einstein on the Beach» de Philipp Glass, joué jusqu'à ce soir au bout du lac.

De l'achat à la location

A qui appartiennent donc ces lasers ? Le directeur de la Fête des vignerons, Frédéric Hohl, comprend que la question soit posée: «Au début du spectacle, il était prévu d'acheter ses lasers, puis à la suite d'un rabais, finalement la solution de la location a été retenue.» Finalement ces tubes lumineux appartiennent aujourd'hui à la compagnie Finzi Pasca.

Le directeur explique que la fête a eu souvent plusieurs options pour des équipements, dont une partie seront vendues prochainement : «Si vous prenez un chaise qu'on veut vous louer 20 francs par jour pendant trois mois, il est clair que l'achat s'impose. Mais pour d'autres, la location a été préférable.»

Entre 1000 et 1500 francs

Le directeur estime le coût des sabres laser entre 1000 et 1500 francs: «Mais ce n'est pas le tube en fait qui est cher, il faut la programmation qui va avec et un spécialiste qui puisse le faire. Si nous avions dû les revendre comme ça, un à un, probablement qu'on n'en aurait pas retiré plus de 100 francs.»

Eric Felley

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!