Actualisé

ArgentLes salaires ont augmenté de 0,8% en 2014

Selon l'Office fédéral de la statistique jeudi, le pouvoir d'achat des travailleurs a progressé l'an dernier.

Les Suisses disposaient d'un petit plus d'argent dans leur portemonnaie l'an dernier.

Les Suisses disposaient d'un petit plus d'argent dans leur portemonnaie l'an dernier.

Keystone

Le pouvoir d'achat des travailleurs a progressé en Suisse l'an dernier. Les salaires nominaux ont augmenté en moyenne de 0,8% en 2014, par rapport à 2013. Compte tenu d'un taux d'inflation annuel moyen nul, les salaires réels enregistrent également une hausse de 0,8%.

L'indice suisse des salaires nominaux s'est établi à 103,3 points (base 2010 =100). La hausse est similaire à celle des deux années précédentes, soit 0,7% en 2013 et 0,8% en 2012, a indiqué jeudi 30 avril l'Office fédéral de la statistique (OFS) dans un communiqué.

Secteur secondaire en forme

Les décisions en matière de revalorisation des salaires 2014, prises en général en fin d'année 2013, l'ont été alors que l'économie mondiale s'était progressivement redressée, laissant entrevoir de bonnes perspectives, note l'OFS. A l'automne 2013, l'inflation 2014 était évaluée à 0,3%.

a hausse moyenne des salaires négociée l'an dernier dans le cadre des principales conventions collectives de travail (CCT) a atteint 0,8%. Un chiffre qui concerne un demi-million de salariés.

Construction au bas de l'échelle

Le secteur secondaire affiche en 2014 une progression des salaires nominaux de 0,9%, légèrement supérieure à celle de 2013 ( 0,7%) et de 2012 ( 0,7%). La hausse la plus marquée provient de l'industrie du caoutchouc et des plastiques ( 1,8%). Viennent ensuite la fabrication de produits informatiques, électroniques, optique et horlogerie ( 1,6%) et la métallurgie et fabrication de produits métalliques ( 1,5%).

A l'inverse, la construction ( 0,5%) et les industries du bois, du papier et d'imprimerie ( 0,2%) affichent les progressions les plus minimes.

Artistes et enseignants gâtés

Dans le secteur tertiaire, la hausse est plus faible, de 0,7%. Soit légèrement inférieure à celle de 2013 ( 0,8%), de 2012 ( 0,9%) et de 2011 ( 1,0%). Les branches des arts et spectacles ( 2,5%) et de l'enseignement sont celles à avoir le plus fortement soutenu la progression. Les salaires nominaux dans l'assurance et les activités de services financiers ont aussi bien progressé (chacun 1,3%).

Au bas de l'échelle, avec une évolution quasi nulle, voire négative, se trouvent les branches de la santé, hébergement médico-social et action sociale ( 0,1%), ainsi que le transport et l'entreposage (-0,7%).

Progression de 0,8% sur cinq ans

Sur ces cinq dernières années, les salaires nominaux et réels ont augmenté de 0,8% en moyenne chaque année. Entre 2010 et 2014, le secteur tertiaire affiche une croissance nominale de 0,9%, en moyenne annuelle. En termes réels, la progression est de 0,8%. Dans le secteur secondaire l'évolution est de 0,8% dans les deux cas.

(ats)

Votre opinion