Jura bernois - Les sculptures en foin résistent aux rafales de vent
Publié

Jura bernoisLes sculptures en foin résistent aux rafales de vent

Le vent souffle fort à Bellelay, mais il n’abîme pas les sculptures en hommages au fromage «Tête de Moine».

par
Vincent Donzé
1 / 11
L’appellation d’origine protégée a 20 ans.

L’appellation d’origine protégée a 20 ans.

Lematin.ch/Vincent Donzé
Du lait dans une boille pour la fabrication du fromage.

Du lait dans une boille pour la fabrication du fromage.

Lematin.ch/Vincent Donzé
La couverture de paille a bien résisté au vent.

La couverture de paille a bien résisté au vent.

Lematin.ch/Vincent Donzé

Après la sculpture sur neige et sur glace, voici la sculpture sur foin! Pour les 20 ans d’appellation d’origine protégée (AOP) du fromage «Tête de Moine», quatre sculptures monumentales ont été fabriquées en une semaine par huit personnes, sous l’égide du sculpteur français Christian Burger (52 ans). Bonne nouvelle: posées à Bellelay (BE) en bordure de route, devant la Maison de la Tête de Moine, les quatre sculptures ont résisté aux rafales persistantes mardi et mercredi.

La neige et la glace, Christian Burger connaît, lui qui vit et travaille dans les Hautes-Alpes. En hiver, il organise des événements sculptés dans les stations alpines. Sculpteur à plein temps depuis 2001, il réalise des commandes publiques à l’arrivée du printemps.

Carcan rigoureux

L’artiste manie le métal et la soudure pour réaliser un squelette, un «carcan rigoureux» enrobé par un matériau léger et souple comme le foin. Il recherche, écrit-il, «des traitements de surface inédits qui joueront de manière fluctuante avec la lumière».

Pour la célébration de la «Tête de Moine», la paille et le foin s’imposaient. Ce fromage fabriqué il y a plusieurs siècles à l’Abbaye de Bellelay rayonne aujourd’hui sur le marché mondial grâce à la girolle, un outil qui facilite sa consommation en fines rosettes, confectionnées auparavant plus grossièrement à la lame d’un couteau.

L’usage du foin n’était pas une première pour Christian Burger, auteur de figurines pour le passage du Tour de France.

Votre opinion