20.02.2018 à 09:17

SuisseLes seniors adeptes des messageries instantanées

Les plus de 55 ans sont 20% à recourir aux messageries pour appeler leurs interlocuteurs. C'est à peine moins que la moyenne nationale.

Whatsapp se taille clairement la part du lion avec 87% d'adeptes parmi les utilisateurs d'alternatives au téléphone.

Whatsapp se taille clairement la part du lion avec 87% d'adeptes parmi les utilisateurs d'alternatives au téléphone.

AFP

Un quart des Suisses (26%) privilégient les services de messageries instantanées pour appeler leurs interlocuteurs. Et cette tendance ne se limite pas aux jeunes: les personnes plus de 55 ans suivent le mouvement, avec 20% d'entre elles qui recourent à ces alternatives.

La catégorie d'âge qui privilégie le plus souvent ces messageries comme moyen de communication est celle des 36-55 ans, avec 29%, révèle mardi un sondage du comparateur en ligne comparis.ch. Elle est suivie par les 18-35 ans (26%) et les plus de 55 ans (20%). L'enquête révèle aussi que la vidéo est particulièrement populaire.

Parmi les services de messageries, Whatsapp, qui appartient à Facebook, se taille clairement la part du lion avec 87% d'adeptes parmi les utilisateurs d'alternatives au téléphone. Il est suivi loin derrière par Skype, cité par 37% des usagers. Ce service, détenu par Microsoft, est particulièrement apprécié des plus de 55 ans (42%) et des moins de 35 ans (38%).

Les autres prestataires, comme Facebook-Messenger, Facetime (Apple), Viber, Google Hangouts et Threema, sont utilisés par moins d?un cinquième des utilisateurs.

Vidéo très appréciée

Les messageries instantanées sont particulièrement appréciées pour les appels vidéo: 68% des participants à l?enquête se servent de la fonction caméra. Par ailleurs, 11% des sondés voient, à chaque fois qu'ils le peuvent, leurs interlocuteurs quand ils les appellent. C'est auprès des jeunes que la visiophonie est la plus populaire: trois quarts des moins de 36 ans passent par la fonction vidéo.

Cet engouement croissant pour la visiophonie ne surprend pas Jean-Claude Frick, expert Numérique et Télécom chez comparis.ch, cité dans le communiqué: «En Asie, la visiophonie fait depuis longtemps partie du quotidien. Etant donné qu?on trouve aujourd'hui une bonne caméra sur n?importe quel 'smartphone', la tendance à la communication vidéo va se renforcer».

Pour son enquête, comparis.ch a interrogé en ligne 1049 personnes dans toute la Suisse durant le mois de janvier.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!