Publié

SuisseLes seniors sont en danger sur les routes

Le nombre des blessés graves a augmenté de 18%, principalement des piétons ou des motocyclistes

Piétons ou cyclistes, les seniors risquent gros sur les routes.

Piétons ou cyclistes, les seniors risquent gros sur les routes.

Keystone

Les personnes âgées de plus de 65 ans restent les plus menacées dans le trafic. Si le nombre de victimes chez les seniors a connu une légère baisse depuis dix ans, celui des blessés graves a augmenté de 18%.

Il s'agit avant tout de piétons, de motocyclistes et de cyclistes motorisés ou non, selon un communiqué publié mardi par le Bureau de prévention des accidents (bpa). Sur la même période, ce dernier a enregistré une baisse de 45% des accidents graves chez les moins de 45 ans, d'après le rapport SINUS 2016, publié conjointement avec le Fonds de sécurité routière.

Altérations cognitives

«Compte tenu des mutations démographiques et des importants risques d'accident, la sécurité routière de nos aînés mérite donc encore davantage d'attention à l'avenir», écrit le bpa. Le facteur de risque le plus important pour les usagers de la route âgés est leur grande vulnérabilité physique.

Les altérations cognitives - diminution des capacités visuo-spatiales, traitement des informations plus lent, difficultés à évaluer distances et vitesses - représentent d'autres facteurs de risque déterminants, souligne le bpa.

En 2011, 18 cyclistes motorisés âgés ont été gravement ou mortellement blessés, contre 65 l'année dernière. La prévention chez les seniors doit se concentrer non seulement sur les piétons, les automobilistes et les cyclistes classiques, mais aussi sur les utilisateurs de vélos électriques, relève le bpa.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!