Actualisé 16.12.2016 à 09:30

SuissesLes sociétés ont investi 100 milliards à l'étranger

Cette année, les investissements directs suisses hors du territoire ont été légèrement supérieurs aux années précédentes.

Illustration, Keystone

Les entreprises suisses ont investi l'an dernier 100 milliards de francs à l'étranger. En 2014, elles avaient rapatrié 1 milliard de francs. Cette différence est liée aux sociétés financières et holdings qui présentent souvent des fluctuations importantes.

Les investissements directs suisses à l'étranger ont été sensiblement supérieurs en 2015 à la moyenne des dix dernières années, a indiqué vendredi la Banque nationale suisse (BNS) dans un communiqué. Ils ont été réalisés pour 54 milliards par les sociétés financières et holdings, contre 3 milliards pour cette branche en 2014.

«Il n'est pas rare que les investissements directs de ce groupe présentent des fluctuations importantes, souvent dues à des restructurations», précise la BNS. Les entreprises du groupe commerce ont investi 27 milliards à l'étranger, pour l'essentiel en accordant des crédits à leurs sociétés soeurs ou filiales.

Dans l'industrie, ils se sont élevés à 12 milliards. Ils ont été principalement composés de bénéfices réinvestis dans les filiales à l'étranger. En outre, les entreprises de ce secteur ont réalisé de vastes acquisitions à l'étranger, mais ces montants ont été compensés par des retraits de capitaux de leurs filiales pour des montants équivalents.

Par zone géographique, les entreprises suisses ont investi 77 milliards en Europe, surtout dans des pays de l'Union européenne (UE) hébergeant de nombreuses holdings (Irlande, Pays-Bas et Luxembourg) mais également en France. Hors d'Europe, la principale destination a été l'Asie.

Des investissements ont également été réalisés en Australie, en Amérique du Nord et en Afrique, tandis que des capitaux ont été retirés d'Amérique centrale et d'Amérique du Sud.

Plus d'investissements en Suisse

Les stocks d'investissements directs à l'étranger ont augmenté de 47 milliards pour atteindre 121 milliards de francs. Cette croissance résulte de flux d'investissements directs et de pertes de change enregistrées à la suite de la suppression du cours plancher par la BNS. Les revenus tirés des investissements directs à l'étranger ont poursuivi leur progression, passant de 83 à 92 milliards.

Dans le sens inverse, les entreprises non résidentes en Suisse ont investi 68 milliards en 2015, contre 8 milliards en 2014. Sur cette somme, 44 milliards proviennent des sociétés financières et holdings. Les investissements des firmes étrangères se sont montés à 13 milliards dans l'industrie, tout comme dans le commerce.

En 2015, les stocks d'investissements directs étrangers en Suisse ont augmenté de 62 milliards, s'établissant à 833 milliards. Si l'on prend en compte le pays de l'investisseur immédiat, les firmes domiciliées dans l'UE détenaient 78% des stocks et celles domiciliées aux Etats-Unis 12%.

Les revenus de capitaux découlant des investissements directs étrangers en Suisse ont porté sur 61 milliards, contre 67 milliards en 2014. Ce recul est dû surtout à la baisse des revenus des sociétés financières et holdings ainsi que des banques, précise la BNS. Plus de personnes employées à l'étranger

Les entreprises suisses occupaient 2'015'000 personnes dans leurs filiales à l'étranger, dont 853'00 en Europe et 538'000 en Asie. Les effectifs employés ont progressé de 3%.

En 2015, les entreprises en mains étrangères employaient 457'000 personnes (-1000) en Suisse, soit quelque 9% de l'ensemble des effectifs de l'industrie et des services. Les firmes étrangères se montaient à 11'600 en Suisse.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!