Actualisé 28.11.2016 à 15:23

Sortie du nucléaireLes sondages? Pas une science exacte!

Davantage de partisans de l'initiative pour la sortie du nucléaire sont restés à la maison que ce prévoyaient les sondages Tamedia.

Le sondage réalisé sur Le Matin et les autres médias du groupe a surestimé les chances de l'initiative.

Le sondage réalisé sur Le Matin et les autres médias du groupe a surestimé les chances de l'initiative.

Le Matin

Le soutien à l'initiative des Verts «Sortir du nucléaire» était élevé tout au long de la campagne, d'après les enquêtes en ligne de Tamedia. Le dernier sondage était monté à 57% d'avis favorables, alors que selon le sondage de la SSR, réalisé par l'institut gfs.bern, le soutien à l'initiative avait dégringolé à 48%.

«Apparemment, nous n'avons pas réussi à capter la tendance du «non», qui s'est renforcée surtout dans les dernières semaines, ce qui est habituel pour une initiative populaire», expliquent les politologues Fabio Wasserfallen et Lucas Leemann dans une interview à 20 minuten.

Deux explications sont possibles: «Soit nous avons surestimé la part des «oui» dans certains groupes de la population. Ou alors, des personnes qui se sont déclarées en faveur de l'initiative n'ont finalement pas voté et sont restées à la maison.»

«C'est vrai que la différence est assez grande cette fois. Mais si l'on compare toutes les votations que nous avons traitées, les résultats étaient un peu plus exacts que ceux de gfs, qui sont aussi bien faits. Nous sommes convaincus que notre approche est juste et prometteuse», a réagi Christoph Zimmer, chef de la communication.

(ATS)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!